Paris Terres d’Envol et ses huit communes lancent l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi). Véritable « projet de territoire », ce document fixe les grandes orientations d’aménagement pour 15 ans et règlemente toutes les constructions de la ville.

Un PLUi, c’est quoi ?

C’est d’abord un outil de planification qui permet de définir, sur 15 ans, un « projet de territoire » commun aux huit villes. Il fixe notamment les grands objectifs d’aménagement sur l’ensemble des thèmes du quotidien : développement économique, environnement, logement, mobilité, transition énergétique… C’est aussi un outil d’urbanisme qui détermine les conditions concrètes d’aménagement et d’utilisation des sols à l’échelle territoriale. Bien qu’il tienne compte des spécificités de chaque ville, il a pour but de remplacer les PLU communaux actuellement en vigueur.

Dessiner la ville de demain

Situé entre l’aéroport Paris/Charles-de-Gaulle et Paris/Le Bourget, Paris Terres d’Envol constitue un pôle économique majeur du Grand Paris et bénéficie d’une forte dynamique de projet (arrivée de 9 nouvelles gares du Grand Paris Express, accueil des Jeux de Paris 2024…). Mais c’est aussi un territoire confronté à de fortes difficultés (pauvreté, fort taux de chômage) ainsi que de nombreux dysfonctionnements urbains (autoroutes saturées, coupures urbaines…).

Afin de dessiner la ville de demain, son PLUi poursuit cinq grands objectifs :

  1. Territoire productif et inclusif
  2. Territoire attractif
  3. Territoire au cadre de vie et à l’identité préservée
  4. Territoire accessible à tous et acteur de la mobilité durable
  5. Territoire sobre et écologique

Plusieurs étapes guideront le processus d’élaboration : le diagnostic territorial permettra d’abord l’identification des enjeux du territoire. Ensuite, le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) en définira les grandes orientations d’aménagement. Enfin, le règlement et les orientations d’aménagement et de programmation (OAP) détermineront les règles d’urbanisme applicables au territoire à partir des orientations retenues du PADD.

Participer à la démarche

Une concertation aura lieu durant tout le processus d’élaboration pour permettre à chacun de s’informer et de contribuer au projet. La participation est essentielle pour que le document réponde aux besoins et préoccupations quotidiennes des habitants et usagers du territoire. Une première réunion publique d’information est organisée lundi 14 mars à 18h, en visio-conférence. Participez, votre avis compte !

Plus d’informations : paristerresdenvol.f

Dans le cadre de l’élaboration de PLUI, un registre est à disposition du public au service urbanisme afin de recueillir leur observation.
Le document est consultable à l’accueil du service urbanisme aux horaires d’ouverture.

La Ville de Villepinte a lancé son Guichet Numérique des Autorisations d’Urbanisme (GNAU). Alternative au traditionnel dossier papier, le GNAU est une solution à la fois plus pratique, plus accessible, plus rapide, plus écologique et plus sécurisé.

Vous pouvez désormais déposer vos demandes d’autorisation d’urbanisme (certificat d’urbanisme, déclaration préalable, permis de construire, permis d’aménager et permis de démolir) sous format numérique en vous connectant sur le site Internet de la Ville ou sur la plateforme dédiée.

Grâce à cette plateforme de dépôt en ligne, vous n’avez donc plus besoin de vous déplacer en mairie pour déposer votre dossier, ni à la poste pour récupérer vos courriers en recommandé. Les relations avec l’administration sont ainsi simplifiées et accélérées.

Mode d’emploi du GNAU

1/ Connectez-vous sur http://gnau13.operis.fr/villepinte/gnau

2/ Créez un compte sécurisé et personnel

3/ Choisissez le type de dossier que vous souhaitez déposer (permis de construire, déclaration préalable…)

4/ Formulez votre demande d’autorisation d’urbanisme en envoyant les pièces requises

5/ Validez le dépôt de votre dossier, une fois que le formulaire de demande est renseigné et que toutes les pièces nécessaires à l’instruction du dossier, sont jointes

6/ Recevez ensuite l’accusé d’enregistrement électronique et les délais d’instruction

 

Deux ateliers de concertation sur les futurs usages du parc de l’écoquartier de la Pépinière ont lieu jeudi 13 et mardi 25 juin. Ils débuteront par une visite sur le site dès 18 heures, rue des bancs publics. Cette visite est proposée par la Ville de Villepinte et Grand Paris Aménagement, aux côtés du paysagiste Sébastien Sosson et de l’association Bellastock.

Des propositions issues des ateliers de concertation

Les remarques des Villepintois lors de deux ateliers de concertation organisés le jeudi 13 juin et le mardi 25 juin à 18h fourniront la base des propositions d’aménagement. Elles y seront discutées, enrichies et développées. À l’issue de ces deux ateliers participatifs, le projet du parc de la Pépinière sera finalisé puis présenté par le paysagiste Sébastien Sosson au cours d’une troisième réunion à l’automne 2019.

Vue aérienne du futur écoquartier de la Pépinière à Villepinte @DR

4 hectares de nature, de jardin et de jeux conçus avec les Villepintois

Le nouveau parc de la Pépinière, véritable espace de nature au cœur de Villepinte, présente une importante diversité de grands arbres et d’arbustes qui témoignent du passé du site et lui confèrent une identité propre et unique. Au pied de ces beaux arbres, le paysagiste Sébastien Sosson  en charge du projet a commencé à imaginer différents espaces :

  • Des espaces sportifs ouverts à tous qui pourraient par exemple prendre la forme de terrains de basket ou de pétanque, d’un skate-park ou d’espaces où installer une slackline.
  • Des jardins, espaces de production et de découverte, à destination des écoles et des personnes âgées ou des vergers comestibles accessibles à tous.
  • La Fabrique, une halle d’accueil pour des évènements, rassemblements ou activités d’extérieur comme du cinéma en plein air ou un lieu de vente ou de distribution de produits du verger

Bellastock : des architectes pour donner une seconde vie aux arbres !

Le projet de parc a été dessiné de manière à conserver les plus beaux arbres du site. Pour valoriser les arbres qui ont été supprimés, Grand Paris Aménagement a demandé aux architectes de l’association Bellastock de réfléchir à la manière dont le bois pourrait être réutilisé surplace.

Tables de pique-nique, méridiennes ou autre mobilier en bois restent à inventer et à construire avec les futurs habitants et usagers du parc dans le cadre des ateliers. Une illustration concrète de ce que l’on nomme les circuits courts !

Visite de la pépinière et atelier de concertation pour les futurs aménagements du parc de la Pépinière