Archive d’étiquettes pour : Villepinte culture

Mardi 29 novembre, le public est venu nombreux assister à la représentation de la pièce de théâtre “Oscar” aux Espaces V. Remis en lumière par la compagnie Le Boulevard Romand avec notamment Pierre Aucaigne et Virginie Lemoine, la pièce de théâtre “Oscar”, créée en 1958 par Claude Magnier, n’a rien perdu de sa superbe avec un très bon jeu d’acteurs (actrices). Un beau clin d’œil par Pierre Aucaigne aux mimiques facétieuses de Luis de Funès qui en immortalisa le rôle principal de lors du film du même nom.

Mardi 21 juin 2022, la municipalité de Villepinte a célébré les 40 ans de la fête de la musique de 15 à 23 heures aux Espaces V Roger-lefort. Retour en images

La fête de la musique organisée mardi 21 juin, aux Espaces V de Villepinte a réuni de nombreuses : Laetitia, Cyril Curco, Ibrahim, Gina, Rayane officiel94 , Guy-Michel Gnakaby , Weedzo Sabenca , Monsieur Martin, La Fabrique Orchestrale Junior (Villes des Musiques du Monde), D.PROZ et ses Intrépides et enfin Steel Groove Officiel . Sans oubliez les ensembles Orchestrales, les ensembles de percussions et les violons volants du conservatoire ainsi toute l’équipe de l’association Music handicap

L’exposition “Les Monstres” d’Odilon Thorel sera à découvrir du 8 au 26 mars dans le hall du Centre culturel Joseph-Kessel. On y observera les différentes définitions du mot « monstre ».

Une personne d’une laideur effrayante ? Un être fantastique des légendes, de la mythologie ? Odilon Thorel nous propose d’explorer tout cela au travers d’un parcours… monstrueux, qui convoquera des personnages aussi célèbres que Quasimodo, Elephant Man ou encore Frankenstein, mais aussi des monstres de toutes les cultures du monde.

Les Monstres d’Odilon Thorel
Du 8 au 26 mars.
Hall du Centre culturel Joseph-Kessel

Le vernissage de l’exposition est prévu le vendredi 11 mars à 18h30

Vendredi 18 février avait lieu le vernissage de l’exposition Arts Villepinte qui se tient jusqu’au 26 février dans le hall du centre culturel Joseph Kessel. L’occasion de voir les œuvres des lauréats (peinture, sculptures, dessins,…) du salon Arts Villepinte 2020. En avril, ce sera le tour des lauréats du salon Arts Villepinte d’être à l’honneur.

Dans son nouveau seul en scène, Viktor Vincent repousse une nouvelle fois les limites de son art. Dans l’ambiance des années 30 aux États-Unis, il crée autour de lui un cirque imaginaire où s’expriment les performances mentales les plus folles et les expériences les plus bluffantes.

Ici le pouvoir change de main, c’est le public qui s’en empare se découvrant des capacités insoupçonnées et des dons qui confèrent aux miracles… Vous connaissez sa générosité et sa délicatesse, Viktor Vincent fera toujours en sorte que vous vous sentiez parfaitement à l’aise, que vous souhaitiez participer sur scène avec lui ou que vous préfériez rester simplement témoins confortablement installés dans la salle.

Une expérience incroyable dont vous vous souviendrez longtemps !

Compagnie/Production : À MON TOUR PROD
ACTEUR : Viktor Vincent

TARIF PLEIN : 14€
TARIF RÉDUIT : 10€
TARIF SUPER RÉDUIT : 7€

Infos et achats de places : guichet culturel

L’exposition de Magali Bonniol “À la rencontre de Cornebidouille” se tiendra du 18 janvier au 5 février 2022 dans le Hall d’expo du Centre Culturel Joseph Kessel

Cornebidouille est une sorcière très rigolote, mais qui ne sent pas très bon et qui ne parle pas toujours très bien. Elle fait souvent des misères à Pierre, un petit garçon qui ne veut pas manger sa soupe. Mais lui aussi a plus d’un tour dans son sac. Ainsi s’installe entre eux une sorte de match à coup de gros mots et de farces cruelles pour le plus grand plaisir des enfants.

Cette drôle de bonne femme, inventée par Pierre Bertrand et dessinée par Magali Bonniol, viendra égayer de ses couleurs vives le hall du Centre culturel Joseph-Kessel pendant un mois. Ce sera aussi l’occasion de découvrir l’œuvre de Magali  Bonniol.

Cette artiste polyvalente a créé d’autres personnages avant Cornebidouille et illustré des petits romans pour la jeunesse. Ses personnages aux grands yeux expressifs sont adorés des enfants.

Pour les plus curieux ses livres sont un peu partout à la Médiathèque de Villepinte

À LA RENCONTRE DE CORNEBIDOUILLE :
Du 18 janvier au 5 février. Hall du Centre culturel Joseph-Kessel :
Famille/ tout public/ entrée gratuite

Dany Brillant, le plus latin des chanteurs français chante Aznavour et vous transporte dans sa Bohème. Il sera sur la scène des Espaces V vendredi 10 décembre à 20h30 pour mettre en valeur les chansons du grand Charles Aznavour. Nous l’avons interviewé avant sa venue à Villepinte.

Cet album, que vous venez chanter à Villepinte, est un hommage à Charles Aznavour, l’artiste qui a le plus compté pour vous. Parlez-nous de cette rencontre avec l’artiste.

Dany Brillant : Je connais Charles Aznavour en tant qu’artiste depuis que j’ai 12 ans car je l’ai vu sur scène en 1977. Cela a été une révélation. Il m’a donné envie de chanter. Après avoir fait 3 albums, j’ai rencontré Charles Aznavour au Montreux Jazz Festival lors d’un hommage à Charles Trenet, en 1996. Au premier rang, il y avait Charles Trenet et Charles Aznavour. Après le spectacle, Charles (NDLR : Aznavour) m’a félicité et m’a dit qu’il aimait bien mon côté swing. Il faut savoir qu’au début de sa carrière, Charles Aznavour était un chanteur de swing. Puis on est restés très proches. Il m’a donné des conseils. À chaque grand événement pour Charles, j’étais là. Je suis allé avec lui en Arménie en 2006, pour ses 80 ans à l’Opéra de Paris, à l’inauguration d’une plaque de rue à son nom, à Saint-Rémy de Provence… Il a toujours été bienveillant avec moi.

Charles Aznavour a été comme un père spirituel pour vous ?

D. B. : C’est vraiment ça ! C’est grâce à lui, que j’ai fait de la chanson. Il a déclenché chez moi ma vocation de chanteur. Je me suis tout de suite senti proche de lui. C’est mon père spirituel, mon mentor… avec en plus, une belle histoire d’amitié.

Avec ces reprises, on suppose que sur scène votre émotion est grande ?

D. B. : Il fallait que je fasse ce spectacle. J’en avais envie. C’était un besoin. Vous savez on a tous des mentors. Pour Patrick Bruel, c’est Barbara ; pour Florent Pagny c’est Jacques Brel ; pour Obispo, c’est Polnareff… A un moment, on a envie d’exprimer l’amour que l’on a pour un chanteur et de reprendre ses chansons, mais à notre manière. C’est notre façon de rendre hommage.

Ce projet a d’ailleurs été réalisé en collaboration avec la famille du chanteur, c’était important pour vous d’impliquer les proches de Charles Aznavour ?

D. B. : Oui, j’ai eu l’accord de la famille pour le faire et puis ils ont aimé mes versions différentes. Misha Aznavour, le fils de Charles, est venu plusieurs fois me voir en studio et Katia Aznavour, sa fille, a fait un duo avec moi sur « Que c’est triste Venise ». D’ailleurs, il y a un show télé qui va sortir pour les fêtes de fin d’année, sur France Télévision. Un show que je présente avec l’aide de la famille. Cela va s’appeler « Chantons Aznavour ».

Au total, vous avez réarrangé 11 versions des plus grands succès de Charles Aznavour, comme « La bohème », « Emmenez-moi », « Je m’voyais déjà… », vous y avez ajouté les sonorités latines qui vous sont chères. Vous avez revisité « La bohème» façon salsa. Ce projet, c’est un mélange de vos deux univers ?

D. B. : Oui c’était l’intérêt. Les versions de Charles, on les connait tous, ce n’est pas la peine d’aller sur le même terrain. La bohème qui est une valse lente, j’en ai fait une salsa et ça marche très bien.

Du coup, votre version est plus dansante.

D. B. : Oui tout à fait, le but, c’est vrai, c’est de faire danser Aznavour. C’est le concept.

Vous avez sorti un autre album intitulé Forever Aznavour, fait cette fois, en duo avec une vingtaine d’artistes de votre génération. Vous avez eu envie de partager ce projet ?

D. B. : L’album Forever Aznavour est sorti en octobre. Forever Aznavour est la deuxième partie du double album. J’ai demandé aux chanteurs de ma génération, qui adorent eux aussi Aznavour, de partager ce moment avec moi. J’ai chanté « Hier encore » avec Patrick Fiori, « For me Formidable » avec Obispo, « Je m’voyais déjà » avec Patrick Bruel, et « Il faut savoir » avec Carla Bruni.

Plus personnellement, après ces mois de pandémie, comment vous avez appréhendé le retour sur scène ?

D. B. : Même s’il n’est plus là depuis 3 ans, Charles Aznavour m’a beaucoup aidé pendant ces 2 ans de pandémie. J’étais relax avec ses chansons. Je me suis régalé. J’ai pris beaucoup de plaisir à reprendre son répertoire. Et en quelque sorte, c’est lui qui m’a permis de passer cette période un peu sombre, plus sereinement. Les scènes reprennent. Les gens ont encore un peu peur, mais retrouvent doucement le chemin des salles de spectacles.

Avez-vous un petit message à transmettre aux Villepintois ?

D. B. : Je suis très heureux de les retrouver sur scène. J’ai surtout fait cet album pour pouvoir le partager sur scène car pour un chanteur, c’est vraiment génial de chanter du « Aznavour ». Il y a tout. Il y a un texte à défendre, il y a une mélodie qui touche le cœur et on est très ému, il y a du rythme pour danser. Les chansons d’Aznavour sur scène, ce sont comme des chansons de music-hall. Et en plus, c’est intemporel, c’est un classique. Tout le monde connaît « la bohème », tout le monde chante, tout le monde reprend les chansons avec moi, c’est un immense karaoké ! C’est vraiment très festif !

 

Dany Brillant chante Aznavour

Date : 10 décembre 2021

Lieu de diffusion : Espaces V Roger Lefort

Compagnie/Production : BOOKING DECIBELS PRODUCTIONS

Genre : Chanson Durée : 1 h 30

Public : Tout public Adultes

Tarif : Plein Tarif 21 € / Tarif Réduit 16 €/ Tarif Super Réduit 10 €

+ d’infos : Saison culturelle 2021-2022

Pass sanitaire obligatoire

Système de navette gratuite proposée

Du 2 au 27 novembre, découvrez l’exposition “Enfance cachée à Villepinte” au Centre culturel Joseph-Kessel. Cette exposition met en lumière la communauté juive durant la Seconde Guerre mondiale à travers des photographies, archives, objets et témoignages. L’exposition sera suivie d’une journée de clôture et de multiples animations gratuites le samedi 27 novembre. Découvrez le programme complet de la journée de clôture et revivez un pan de l’histoire villepintoise sous réserve de la présentation d’un pass sanitaire.

Journée de clôture le 27 novembre de 9h à 18h au centre Culturel Joseph-Kessel

Tout au long de la journée :
  • Atelier de calligraphie
  • Projection d’extraits de la pièce de théâtre “Paroles d’étoiles. Mémoires d’enfants cachés

9h30 à 11h

  • Témoignages de 3 enfants cachés : Mme Gutowski, M. Kornfeld et M. Lichtman

11h30 à 12h30 et 14h à 15h30

  • Visites guidées de l’exposition “Enfance cachée à Villepinte”

16h à 17h30

  • Conférence de l’historien Jacques Semelin et présentation de son ouvrage “La survie des Juifs en France (1940-1945)

 

logo pass sanitaire

Centre culturel Joseph-Kessel

Entrée libre et gratuite 

Pendant les vacances scolaires : du lundi au samedi de 8h30 à 18h

Horaires habituels : du lundi au samedi de 8h à 22h

01 55 85 96 10

 


Théâtre : la comédienne Clémentine Célarié sera sur la scène des Espaces V le samedi 30 octobre 2021 pour une performance de seule-en-scène hors du commun d’”Une vie”, l’œuvre de Guy de Maupassant.

« Maintenant elle était libre d’aimer, elle n’avait plus qu’à le rencontrer, lui ! Comment serait-il ? Elle ne le savait pas au juste et ne se le demandait même pas. Il serait lui, voilà tout. »

C’est sur cette phrase que Maupassant achève son premier roman. Il nous raconte l’histoire de Jeanne. Une vie parmi d’autres. Avec toutes les découvertes, les grandes joies, les plaisirs, les désillusions et les souffrances que cela comporte. Une vie parmi d’autres, et toutes les vies en une. Jeanne est à elle seule toutes les femmes. Les saisons de l’existence se suivent, l’amour et la mort se succèdent, et l’éternel recommencement est là, tout près. Les vagues de l’océan viennent laver l’existence de leur ressac purificateur. Un chef-d’œuvre de la littérature française portée seule en scène par Clémentine Célarié.

Compagnie/Production : LES GRANDS THÉÂTRES

UNE VIE
INTERPRÉTATION : Clémentine Célarié
TEXTE : Guy de Maupassant
MISE EN SCÈNE : Arnaud Denis
CRÉATION LUMIÈRES : Denis Koransky
SCÉNOGRAPHIE : Hermann Batz
CRÉATIONS MUSICALES : Carl Heibert Abraham Diallo

TARIF PLEIN : 14€
TARIF RÉDUIT : 10€
TARIF SUPER RÉDUIT : 7€

Artistes amateurs villepintois, vous avez jusqu’au 5 juillet 2021 pour vous inscrire pour le salon Arts Villepinte. Quelle que soit votre catégorie (peinture, sculpture, photo…), voici les conditions d’inscriptions pour l’exposition au salon Arts Villepinte qui a lieu du 14 septembre au 9 octobre 2021.

Dépôt des candidatures au Salon Arts Villepinte avant le 5 juillet

Le dossier pour s’inscrire au Salon Arts Villepinte doit parvenir au plus tard le lundi 5 juillet 2021, il pourra être déposé et demandé au guichet culture du centre culturel Joseph-Kessel ou envoyé et demandé par email à : sculturel@ville-villepinte.fr

Pour vous inscrire, il faut simplement nous envoyer le dossier d’inscription accompagné d’une photographie de chaque œuvre proposée (3 au maximum) sur support papier ou par mail (format JPEG maximum 3 MO) et de prendre connaissance du règlement intérieur.

Le dépôt des œuvres se fera au centre culturel Joseph-Kessel les vendredi 10 et samedi 11 septembre entre 10h et 18h
Merci de vérifier que les œuvres soient encadrées et munies d’attache au dos.

Le Service culturel confirmera votre inscription, la sélection de vos œuvres et les modalités de fonctionnement avant l’été.

Le Salon Arts Villepinte du 14 septembre au 9 octobre 2021

Le salon Arts Villepinte dédié à la pratique amateur qui se déroulera du 14 septembre au 9 octobre 2021.

L’Exposition est ouverte aux artistes âgés de plus de 16 ans, de Villepinte et ses environs dans les cinq disciplines suivantes :
– Huile et acrylique,
– Autres peintures (aquarelle, encre, gouache
– Dessin (incluant encre et pastel)
– Sculpture et volume,
– Autres techniques et techniques mixtes (collage, photographie, vidéo, création numérique, graff, bombe et œuvres mélangeant plusieurs médiums sur le même support…).

À l’issue de l’exposition, un prix est remis aux candidats retenus par un jury de professionnels, le samedi 9 octobre à 18h30 lors du vernissage.

Une exposition spéciale sera dédiée aux 7 artistes qui auront remporté les 1er prix au mois avril 2022.