Archive d’étiquettes pour : ville de villepinte

Mardi 10 mai avait lieu la commémoration de l’abolition de l’esclavage à Villepinte. La cérémonie s’est déroulée en 3 étapes : à 18h place Toussaint Louverture, puis à 18h30 Place Victor Schoelcher, devant le parc de la Roseraie et enfin, à 19h, Place Aimé Césaire, près des Espaces. Les élus et Madame Le Maire ainsi que le Conseil Municipal des Enfants (C.M.E.)étaient présents lors de commémoration.

Martine Valleton, Maire de Villepinte, et son équipe municipale vous invite samedi 4 juin à une opération propreté au sein du quartier Pasteur de 9h30 à 12h. Venez nombreux, la propreté est l’affaire de tous !

Chacun d’entre nous souhaite profiter d’un cadre de vie agréable. Les actions menées par la Municipalité pour maintenir une ville propre sont nombreuses : campagne de propreté, journée de sensibilisation, action de mobilisation dans les quartiers. Le service Propreté ne relâche pas ses efforts et effectue un travail de nettoyage quotidien.

Mais nous avons aussi besoin de vous. Élus, agents municipaux, membres du Conseil Municipal des Enfants : tous seront présents pour participer à cette opération de citoyenneté.
Une Opération Propreté est prévue le samedi 4 juin dans votre quartier, nous vous donnons rendez-vous pour participer à l’embellissement de votre quartier, ensemble.
Martine Valleton

Samedi 4 juin de 9h30 à 12h : rendez-vous angle rue François Mauriac / Rue Jacques Prévert, face à la place Eugénie Cotton

La Ville de Villepinte organise son grand concours des maisons fleuries. Les inscriptions se font du 2 mai au 12 juin 2021 inclus.

La Municipalité de Villepinte, en soutien au peuple ukrainien, organise une collecte de dons. Vous pourrez les déposer à partir du lundi 7 mars au Centre Nelson Mandela. La collecte concerne des produits de logistique, d’hygiène et de secours. Cette action est menée en partenariat avec la Protection Civile.

Liste de dons acceptés par la Protection Civile

Logistique

  • Lits de camp
  • Sacs de couchage
  • Couvertures de survie
  • Matériel électrique (projecteurs, lumières, rallonges, générateurs)

Hygiène

  • Gels et savons corps
  • Dentifrices
  • Brosses à dents
  • Couches et lait en poudre pour bébés
  • Rasoirs
  • mousses à raser
  • Serviettes hygiéniques

Secours

  • Gants à usage unique
  • Masques chirurgicaux
  • Matériel de suture
  • Blouses médicales
  • Bandages élastiques
  • Garrots
  • Lecteurs à glycémie
  • Pansements hémostatiques
  • Pansements
  • Solutions antiseptiques
  • Matériel médical (respirateur, défibrillateur, moniteur…)

Point de Collecte :
Centre Nelson Mandela
Avenue Cuvier
93420 Villepinte

Téléphone : 01 80 62 20 06
Du lundi au vendredi 8h30-12 / 13h30-17h30 (sauf mercredi)

 

 

Vendredi 18 février avait lieu le vernissage de l’exposition Arts Villepinte qui se tient jusqu’au 26 février dans le hall du centre culturel Joseph Kessel. L’occasion de voir les œuvres des lauréats (peinture, sculptures, dessins,…) du salon Arts Villepinte 2020. En avril, ce sera le tour des lauréats du salon Arts Villepinte d’être à l’honneur.

Lundi 14 février, nous avons célébré la Saint-Valentin ! Pour la deuxième année consécutive, la ville de Villepinte vous a donné l’opportunité de déclarer votre flamme à travers toute la ville à vos ami(e)s, famille, conjoint(e), petite ami(e) etc. 

Durant toute la journée de lundi et mardi, les messages étaient visibles sur les 4 panneaux lumineux :

  • Centre Administratif
  • Parvis de la Gare du Vert-Galant
  • Devant les Espaces V
  • À l’entrée du Parc de la Noue

Plus de 20 villepintois ont déclaré leur amour pour cette occasion en ayant une pensée pour leur sœur, fils, mari, mamie..

Découvrez l’intégralité des messages en vidéo 

Dans son nouveau seul en scène, Viktor Vincent repousse une nouvelle fois les limites de son art. Dans l’ambiance des années 30 aux États-Unis, il crée autour de lui un cirque imaginaire où s’expriment les performances mentales les plus folles et les expériences les plus bluffantes.

Ici le pouvoir change de main, c’est le public qui s’en empare se découvrant des capacités insoupçonnées et des dons qui confèrent aux miracles… Vous connaissez sa générosité et sa délicatesse, Viktor Vincent fera toujours en sorte que vous vous sentiez parfaitement à l’aise, que vous souhaitiez participer sur scène avec lui ou que vous préfériez rester simplement témoins confortablement installés dans la salle.

Une expérience incroyable dont vous vous souviendrez longtemps !

Compagnie/Production : À MON TOUR PROD
ACTEUR : Viktor Vincent

TARIF PLEIN : 14€
TARIF RÉDUIT : 10€
TARIF SUPER RÉDUIT : 7€

Infos et achats de places : guichet culturel

L’exposition de Magali Bonniol “À la rencontre de Cornebidouille” se tiendra du 18 janvier au 5 février 2022 dans le Hall d’expo du Centre Culturel Joseph Kessel

Cornebidouille est une sorcière très rigolote, mais qui ne sent pas très bon et qui ne parle pas toujours très bien. Elle fait souvent des misères à Pierre, un petit garçon qui ne veut pas manger sa soupe. Mais lui aussi a plus d’un tour dans son sac. Ainsi s’installe entre eux une sorte de match à coup de gros mots et de farces cruelles pour le plus grand plaisir des enfants.

Cette drôle de bonne femme, inventée par Pierre Bertrand et dessinée par Magali Bonniol, viendra égayer de ses couleurs vives le hall du Centre culturel Joseph-Kessel pendant un mois. Ce sera aussi l’occasion de découvrir l’œuvre de Magali  Bonniol.

Cette artiste polyvalente a créé d’autres personnages avant Cornebidouille et illustré des petits romans pour la jeunesse. Ses personnages aux grands yeux expressifs sont adorés des enfants.

Pour les plus curieux ses livres sont un peu partout à la Médiathèque de Villepinte

À LA RENCONTRE DE CORNEBIDOUILLE :
Du 18 janvier au 5 février. Hall du Centre culturel Joseph-Kessel :
Famille/ tout public/ entrée gratuite

La Ville de Villepinte s’est mobilisée pour “Octobre Rose”, opération menée durant le mois d’octobre en soutien à la lutte contre le cancer du sein, du 10 au 31 octobre dans toute la ville à travers de nombreuses manifestations

  • Vente de pochettes roses par l’association Leyana deliss’,
  • Course/marche à pied de 3 km avec les associations Droit 2 Vant et Villepinte Marathon Athlétisme,
  • Activités Zen à la piscine municipale : aquagym, baptême de plongée, ateliers bien-être, auto-massage, reiki sur table, massage AMMA, bol tibétain/aqua vibration, conseils de 1er secours avec le Club de secourisme de Villepinte et longueur de nage comptée
  • Randonnée rose à destination des seniors,
  • Ciné-débat autour du film “De plus belles” en présence du Docteur Bourguignat de la Ligue contre le cancer du sein.

De nombreuses urnes étaient également disposées à travers la ville pour la récolte des dons.

Tous les fonds récoltés ont été reversés à la ligue contre le cancer du sein. Un chèque de 890, 84 €  a été remis vendredi 19 novembre 2021 à la ligue contre le cancer par Martine Valleton, Maire de la Ville. 320 € a été également récolté par le lycée Georges Brassens. Retour en images.

 

Dany Brillant, le plus latin des chanteurs français chante Aznavour et vous transporte dans sa Bohème. Il sera sur la scène des Espaces V vendredi 10 décembre à 20h30 pour mettre en valeur les chansons du grand Charles Aznavour. Nous l’avons interviewé avant sa venue à Villepinte.

Cet album, que vous venez chanter à Villepinte, est un hommage à Charles Aznavour, l’artiste qui a le plus compté pour vous. Parlez-nous de cette rencontre avec l’artiste.

Dany Brillant : Je connais Charles Aznavour en tant qu’artiste depuis que j’ai 12 ans car je l’ai vu sur scène en 1977. Cela a été une révélation. Il m’a donné envie de chanter. Après avoir fait 3 albums, j’ai rencontré Charles Aznavour au Montreux Jazz Festival lors d’un hommage à Charles Trenet, en 1996. Au premier rang, il y avait Charles Trenet et Charles Aznavour. Après le spectacle, Charles (NDLR : Aznavour) m’a félicité et m’a dit qu’il aimait bien mon côté swing. Il faut savoir qu’au début de sa carrière, Charles Aznavour était un chanteur de swing. Puis on est restés très proches. Il m’a donné des conseils. À chaque grand événement pour Charles, j’étais là. Je suis allé avec lui en Arménie en 2006, pour ses 80 ans à l’Opéra de Paris, à l’inauguration d’une plaque de rue à son nom, à Saint-Rémy de Provence… Il a toujours été bienveillant avec moi.

Charles Aznavour a été comme un père spirituel pour vous ?

D. B. : C’est vraiment ça ! C’est grâce à lui, que j’ai fait de la chanson. Il a déclenché chez moi ma vocation de chanteur. Je me suis tout de suite senti proche de lui. C’est mon père spirituel, mon mentor… avec en plus, une belle histoire d’amitié.

Avec ces reprises, on suppose que sur scène votre émotion est grande ?

D. B. : Il fallait que je fasse ce spectacle. J’en avais envie. C’était un besoin. Vous savez on a tous des mentors. Pour Patrick Bruel, c’est Barbara ; pour Florent Pagny c’est Jacques Brel ; pour Obispo, c’est Polnareff… A un moment, on a envie d’exprimer l’amour que l’on a pour un chanteur et de reprendre ses chansons, mais à notre manière. C’est notre façon de rendre hommage.

Ce projet a d’ailleurs été réalisé en collaboration avec la famille du chanteur, c’était important pour vous d’impliquer les proches de Charles Aznavour ?

D. B. : Oui, j’ai eu l’accord de la famille pour le faire et puis ils ont aimé mes versions différentes. Misha Aznavour, le fils de Charles, est venu plusieurs fois me voir en studio et Katia Aznavour, sa fille, a fait un duo avec moi sur « Que c’est triste Venise ». D’ailleurs, il y a un show télé qui va sortir pour les fêtes de fin d’année, sur France Télévision. Un show que je présente avec l’aide de la famille. Cela va s’appeler « Chantons Aznavour ».

Au total, vous avez réarrangé 11 versions des plus grands succès de Charles Aznavour, comme « La bohème », « Emmenez-moi », « Je m’voyais déjà… », vous y avez ajouté les sonorités latines qui vous sont chères. Vous avez revisité « La bohème» façon salsa. Ce projet, c’est un mélange de vos deux univers ?

D. B. : Oui c’était l’intérêt. Les versions de Charles, on les connait tous, ce n’est pas la peine d’aller sur le même terrain. La bohème qui est une valse lente, j’en ai fait une salsa et ça marche très bien.

Du coup, votre version est plus dansante.

D. B. : Oui tout à fait, le but, c’est vrai, c’est de faire danser Aznavour. C’est le concept.

Vous avez sorti un autre album intitulé Forever Aznavour, fait cette fois, en duo avec une vingtaine d’artistes de votre génération. Vous avez eu envie de partager ce projet ?

D. B. : L’album Forever Aznavour est sorti en octobre. Forever Aznavour est la deuxième partie du double album. J’ai demandé aux chanteurs de ma génération, qui adorent eux aussi Aznavour, de partager ce moment avec moi. J’ai chanté « Hier encore » avec Patrick Fiori, « For me Formidable » avec Obispo, « Je m’voyais déjà » avec Patrick Bruel, et « Il faut savoir » avec Carla Bruni.

Plus personnellement, après ces mois de pandémie, comment vous avez appréhendé le retour sur scène ?

D. B. : Même s’il n’est plus là depuis 3 ans, Charles Aznavour m’a beaucoup aidé pendant ces 2 ans de pandémie. J’étais relax avec ses chansons. Je me suis régalé. J’ai pris beaucoup de plaisir à reprendre son répertoire. Et en quelque sorte, c’est lui qui m’a permis de passer cette période un peu sombre, plus sereinement. Les scènes reprennent. Les gens ont encore un peu peur, mais retrouvent doucement le chemin des salles de spectacles.

Avez-vous un petit message à transmettre aux Villepintois ?

D. B. : Je suis très heureux de les retrouver sur scène. J’ai surtout fait cet album pour pouvoir le partager sur scène car pour un chanteur, c’est vraiment génial de chanter du « Aznavour ». Il y a tout. Il y a un texte à défendre, il y a une mélodie qui touche le cœur et on est très ému, il y a du rythme pour danser. Les chansons d’Aznavour sur scène, ce sont comme des chansons de music-hall. Et en plus, c’est intemporel, c’est un classique. Tout le monde connaît « la bohème », tout le monde chante, tout le monde reprend les chansons avec moi, c’est un immense karaoké ! C’est vraiment très festif !

 

Dany Brillant chante Aznavour

Date : 10 décembre 2021

Lieu de diffusion : Espaces V Roger Lefort

Compagnie/Production : BOOKING DECIBELS PRODUCTIONS

Genre : Chanson Durée : 1 h 30

Public : Tout public Adultes

Tarif : Plein Tarif 21 € / Tarif Réduit 16 €/ Tarif Super Réduit 10 €

+ d’infos : Saison culturelle 2021-2022

Pass sanitaire obligatoire

Système de navette gratuite proposée