Archive d’étiquettes pour : espaces v

Mardi 21 juin 2022, la municipalité de Villepinte a célébré les 40 ans de la fête de la musique de 15 à 23 heures aux Espaces V Roger-lefort. Retour en images

La fête de la musique organisée mardi 21 juin, aux Espaces V de Villepinte a réuni de nombreuses : Laetitia, Cyril Curco, Ibrahim, Gina, Rayane officiel94 , Guy-Michel Gnakaby , Weedzo Sabenca , Monsieur Martin, La Fabrique Orchestrale Junior (Villes des Musiques du Monde), D.PROZ et ses Intrépides et enfin Steel Groove Officiel . Sans oubliez les ensembles Orchestrales, les ensembles de percussions et les violons volants du conservatoire ainsi toute l’équipe de l’association Music handicap

La fête de la musique fait son grand retour à Villepinte le 21 juin. Cette année, les amateurs de musique sont invités de 15h à 22h30 aux Espaces V afin de partager un agréable moment.

Afin de célébrer la fête de la musique, la ville de Villepinte vous invite à profiter d’un moment musical et convivial aux Espaces V. La fête débutera à 15h avec une fanfare de cuivres de la fabrique à sons de l’école élémentaire Charles de Gaulle / Conservatoire puis continuera de 16 à 19 heures avec une scène ouverte. De 19h30 à 20h30, classe de percussions, Ensembles orchestrales et Fabrique orchestrale Junior (fanfare de cuivres encadrée par des professeurs du conservatoire en partenariat avec Villes des Musiques du Monde ). Enfin, à partir de 21h, le groupe de musique Steel Groove donnera également un concert.

▶️ 15-16h : Fanfare de cuivres d’élèves (CM1) de la fabrique à sons de l’école élémentaire Charles de Gaulle/conservatoire
▶️ 16-19h : scène ouverte avec artistes locaux
▶️ 19h30 -20h30 : Classe de percussions, Ensembles orchestrales et Fabrique orchestrale Junior (fanfare de cuivres encadrée par des professeurs du conservatoire en partenariat avec Villes des Musiques du Monde )
▶️ 21h – 22h30 : le groupe Steel Groove Officiel fera le show

Avenue Jean-Fourgeaud, 93420 Villepinte 

 

Dans son nouveau seul en scène, Viktor Vincent repousse une nouvelle fois les limites de son art. Dans l’ambiance des années 30 aux États-Unis, il crée autour de lui un cirque imaginaire où s’expriment les performances mentales les plus folles et les expériences les plus bluffantes.

Ici le pouvoir change de main, c’est le public qui s’en empare se découvrant des capacités insoupçonnées et des dons qui confèrent aux miracles… Vous connaissez sa générosité et sa délicatesse, Viktor Vincent fera toujours en sorte que vous vous sentiez parfaitement à l’aise, que vous souhaitiez participer sur scène avec lui ou que vous préfériez rester simplement témoins confortablement installés dans la salle.

Une expérience incroyable dont vous vous souviendrez longtemps !

Compagnie/Production : À MON TOUR PROD
ACTEUR : Viktor Vincent

TARIF PLEIN : 14€
TARIF RÉDUIT : 10€
TARIF SUPER RÉDUIT : 7€

Infos et achats de places : guichet culturel

Retour en images sur le spectacle “Little rock story” qui a eu lieu vendredi 7 janvier aux Espaces V. Un tour de l’histoire du rock orchestré par le groupe de la compagnie de la 7ᵉ oreille

Dany Brillant, le plus latin des chanteurs français chante Aznavour et vous transporte dans sa Bohème. Il sera sur la scène des Espaces V vendredi 10 décembre à 20h30 pour mettre en valeur les chansons du grand Charles Aznavour. Nous l’avons interviewé avant sa venue à Villepinte.

Cet album, que vous venez chanter à Villepinte, est un hommage à Charles Aznavour, l’artiste qui a le plus compté pour vous. Parlez-nous de cette rencontre avec l’artiste.

Dany Brillant : Je connais Charles Aznavour en tant qu’artiste depuis que j’ai 12 ans car je l’ai vu sur scène en 1977. Cela a été une révélation. Il m’a donné envie de chanter. Après avoir fait 3 albums, j’ai rencontré Charles Aznavour au Montreux Jazz Festival lors d’un hommage à Charles Trenet, en 1996. Au premier rang, il y avait Charles Trenet et Charles Aznavour. Après le spectacle, Charles (NDLR : Aznavour) m’a félicité et m’a dit qu’il aimait bien mon côté swing. Il faut savoir qu’au début de sa carrière, Charles Aznavour était un chanteur de swing. Puis on est restés très proches. Il m’a donné des conseils. À chaque grand événement pour Charles, j’étais là. Je suis allé avec lui en Arménie en 2006, pour ses 80 ans à l’Opéra de Paris, à l’inauguration d’une plaque de rue à son nom, à Saint-Rémy de Provence… Il a toujours été bienveillant avec moi.

Charles Aznavour a été comme un père spirituel pour vous ?

D. B. : C’est vraiment ça ! C’est grâce à lui, que j’ai fait de la chanson. Il a déclenché chez moi ma vocation de chanteur. Je me suis tout de suite senti proche de lui. C’est mon père spirituel, mon mentor… avec en plus, une belle histoire d’amitié.

Avec ces reprises, on suppose que sur scène votre émotion est grande ?

D. B. : Il fallait que je fasse ce spectacle. J’en avais envie. C’était un besoin. Vous savez on a tous des mentors. Pour Patrick Bruel, c’est Barbara ; pour Florent Pagny c’est Jacques Brel ; pour Obispo, c’est Polnareff… A un moment, on a envie d’exprimer l’amour que l’on a pour un chanteur et de reprendre ses chansons, mais à notre manière. C’est notre façon de rendre hommage.

Ce projet a d’ailleurs été réalisé en collaboration avec la famille du chanteur, c’était important pour vous d’impliquer les proches de Charles Aznavour ?

D. B. : Oui, j’ai eu l’accord de la famille pour le faire et puis ils ont aimé mes versions différentes. Misha Aznavour, le fils de Charles, est venu plusieurs fois me voir en studio et Katia Aznavour, sa fille, a fait un duo avec moi sur « Que c’est triste Venise ». D’ailleurs, il y a un show télé qui va sortir pour les fêtes de fin d’année, sur France Télévision. Un show que je présente avec l’aide de la famille. Cela va s’appeler « Chantons Aznavour ».

Au total, vous avez réarrangé 11 versions des plus grands succès de Charles Aznavour, comme « La bohème », « Emmenez-moi », « Je m’voyais déjà… », vous y avez ajouté les sonorités latines qui vous sont chères. Vous avez revisité « La bohème» façon salsa. Ce projet, c’est un mélange de vos deux univers ?

D. B. : Oui c’était l’intérêt. Les versions de Charles, on les connait tous, ce n’est pas la peine d’aller sur le même terrain. La bohème qui est une valse lente, j’en ai fait une salsa et ça marche très bien.

Du coup, votre version est plus dansante.

D. B. : Oui tout à fait, le but, c’est vrai, c’est de faire danser Aznavour. C’est le concept.

Vous avez sorti un autre album intitulé Forever Aznavour, fait cette fois, en duo avec une vingtaine d’artistes de votre génération. Vous avez eu envie de partager ce projet ?

D. B. : L’album Forever Aznavour est sorti en octobre. Forever Aznavour est la deuxième partie du double album. J’ai demandé aux chanteurs de ma génération, qui adorent eux aussi Aznavour, de partager ce moment avec moi. J’ai chanté « Hier encore » avec Patrick Fiori, « For me Formidable » avec Obispo, « Je m’voyais déjà » avec Patrick Bruel, et « Il faut savoir » avec Carla Bruni.

Plus personnellement, après ces mois de pandémie, comment vous avez appréhendé le retour sur scène ?

D. B. : Même s’il n’est plus là depuis 3 ans, Charles Aznavour m’a beaucoup aidé pendant ces 2 ans de pandémie. J’étais relax avec ses chansons. Je me suis régalé. J’ai pris beaucoup de plaisir à reprendre son répertoire. Et en quelque sorte, c’est lui qui m’a permis de passer cette période un peu sombre, plus sereinement. Les scènes reprennent. Les gens ont encore un peu peur, mais retrouvent doucement le chemin des salles de spectacles.

Avez-vous un petit message à transmettre aux Villepintois ?

D. B. : Je suis très heureux de les retrouver sur scène. J’ai surtout fait cet album pour pouvoir le partager sur scène car pour un chanteur, c’est vraiment génial de chanter du « Aznavour ». Il y a tout. Il y a un texte à défendre, il y a une mélodie qui touche le cœur et on est très ému, il y a du rythme pour danser. Les chansons d’Aznavour sur scène, ce sont comme des chansons de music-hall. Et en plus, c’est intemporel, c’est un classique. Tout le monde connaît « la bohème », tout le monde chante, tout le monde reprend les chansons avec moi, c’est un immense karaoké ! C’est vraiment très festif !

 

Dany Brillant chante Aznavour

Date : 10 décembre 2021

Lieu de diffusion : Espaces V Roger Lefort

Compagnie/Production : BOOKING DECIBELS PRODUCTIONS

Genre : Chanson Durée : 1 h 30

Public : Tout public Adultes

Tarif : Plein Tarif 21 € / Tarif Réduit 16 €/ Tarif Super Réduit 10 €

+ d’infos : Saison culturelle 2021-2022

Pass sanitaire obligatoire

Système de navette gratuite proposée


Théâtre : la comédienne Clémentine Célarié sera sur la scène des Espaces V le samedi 30 octobre 2021 pour une performance de seule-en-scène hors du commun d’”Une vie”, l’œuvre de Guy de Maupassant.

« Maintenant elle était libre d’aimer, elle n’avait plus qu’à le rencontrer, lui ! Comment serait-il ? Elle ne le savait pas au juste et ne se le demandait même pas. Il serait lui, voilà tout. »

C’est sur cette phrase que Maupassant achève son premier roman. Il nous raconte l’histoire de Jeanne. Une vie parmi d’autres. Avec toutes les découvertes, les grandes joies, les plaisirs, les désillusions et les souffrances que cela comporte. Une vie parmi d’autres, et toutes les vies en une. Jeanne est à elle seule toutes les femmes. Les saisons de l’existence se suivent, l’amour et la mort se succèdent, et l’éternel recommencement est là, tout près. Les vagues de l’océan viennent laver l’existence de leur ressac purificateur. Un chef-d’œuvre de la littérature française portée seule en scène par Clémentine Célarié.

Compagnie/Production : LES GRANDS THÉÂTRES

UNE VIE
INTERPRÉTATION : Clémentine Célarié
TEXTE : Guy de Maupassant
MISE EN SCÈNE : Arnaud Denis
CRÉATION LUMIÈRES : Denis Koransky
SCÉNOGRAPHIE : Hermann Batz
CRÉATIONS MUSICALES : Carl Heibert Abraham Diallo

TARIF PLEIN : 14€
TARIF RÉDUIT : 10€
TARIF SUPER RÉDUIT : 7€

Mardi 13 octobre, Michel Leeb et Pierre Arditi étaient sur la scène des Espaces V Roger-Lefort pour la pièce “Compromis“. Ce spectacle a marqué le début de la saison culturelle à Villepinte. Cette comédie pleine de quiproquos, de non-dits, de rire et de complicité a séduit le public villepintois.

La pièce a été réalisée dans le cadre du protocole sanitaire de la lutte contre la propagation du coronavirus.

Retour en images sur cette soirée.

What do you want to do ?

New mail

Pierre Arditi et Michel Leeb joueront “Compromis”, formidable duel verbal mardi 13 octobre sur la scène des Espaces V de Villepinte. Une pièce de Théâtre aux dialogues aussi succulents que décapants !

Dans un appartement vide, deux amis de trente ans se retrouvent. L’un, (Pierre Arditi) est un comédien médiocre, l’autre (Michel Leeb) un dramaturge raté. Le premier vend son appartement et a demandé au second d’être présent lors de la signature du compromis, pour rassurer l’acheteur. Car s’il écrit de très mauvaises pièces, il a tout de même un visage rassurant. C’est sa grande qualité.

Ils attendent tous les deux l’acheteur. D’ailleurs, acheteur ou pigeon ? Ils se parlent, se flattent, se moquent… La conversation dérape, et les deux amis se blessent, en se lançant à la face les non-dits, gardés enfouis depuis bien trop longtemps. L’acheteur qui finit par arriver, va assister à un règlement de comptes. Une farce, mais sans concession. Va-t-il en demeurer le spectateur, en devenir l’arbitre ou en être au final la seule victime ?

” ON EST TOUT DE SUITE EMPORTÉ DANS CE DUEL VERBAL DONT
ON CAPTE INTUITIVEMENT TOUTES LES SUBTILITÉS.
MICHEL LEEB ET PIERRE ARDITI S’EN SORTENT MAGISTRALEMENT
EN ÉVITANT DE VERSER DANS TOUTES LES FACILITÉS QUE TEND
LE TEXTE. ET AU FINAL, C’EST L’AMITIÉ QUI EN SORT GAGNANTE.”
Théâtral Magazine

ESPACES V
ROGER-LEFORT
21€ / 16€ / 10€

Billetterie au Guichet culturel

Une pièce de : Philippe Claudel
Mise en scène : Bernard Murat
AVEC : Pierre Arditi, Michel Leeb, Stéphane Pezerat Durée : 1h35

La pièce de Théâtre Edmond raconte la naissance de “Cyrano de Bergerac” . Avec ses douze comédiens sur scène, il s’agit d’un vrai théâtre de troupe rappelant les grandes épopées théâtrales du XIXe siècle. Après Le Porteur d’Histoire et Le Cercle des Illusionnistes, Alexis Michalik, l’auteur metteur en scène aux 8 Molières, revient pour raconter la triomphale et mythique première de Cyrano de Bergerac. Rendez-vous vendredi 28 février aux Espaces V

Et Edmond Rostand écrivit Cyrano de Bergerac

Décembre 1897, Paris, Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais a déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes.

Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de cœur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre : Cyrano de Bergerac.

20h30
Vendredi 28 février 2020
Espaces V Roger-Lefort
Avenue Jean Fourgeaud
93420 Villepinte
Tarif B

Dimanche 12 janvier 2020 a eu lieu la remise des prix du concours des maisons décorées. Pendant une heure, 36 lauréats ont été récompensés par de nombreux lots aux Espaces V Roger-Lefort. Trois catégories figuraient dans ce concours :  jardins visibles de la rue, balcons visible de la rue et vitrines visibles de la rue.

Retour en images sur cette matinée.

Archive d’étiquettes pour : espaces v

La collecte des appareils électriques prévue samedi 21 mars est annulée !

Prévue samedi 21 mars 2020, la collecte des appareils électriques (Cafetières, téléphone, fer à repasser, bouilloire, perceuse, balance, console de jeu, ordinateur portable, imprimante, montre, radio-réveil, lave-linge, cuisinière…) dont vous ne vous servez plus ou dont vous souhaitez vous débarrasser pour les recycler, est annulée. L’opération pourrait avoir aussi lieu le 20 juin au même endroit mais à l’heure actuelle, nous ne pouvons pas le savoir. Nous vous remercions de votre compréhension.

 

 

 

Ecologic est un éco-organisme agréé par l’État pour organiser la collecte, la dépollution et la valorisation des Déchets d’Équipements Electriques et Electroniques (DEEE) sur le territoire français. En collaboration avec la Ville, Ecologic sera présent le samedi 23 novembre sur Villepinte pour une collecte de ces DEEE.

Le stand sera installé de 9h à 13h sur le parking des Espaces V Roger-Lefort et vous pourrez y déposer les déchets suivants :

  • Gros appareils électroménagers
  • Petits appareils électroménagers
  • Équipements informatiques et de télécommunication
  • Matériel grand public (postes de télé, cadres numériques, caméscopes, radios, appareils photo, lecteurs DVD, magnétoscopes…),
  • Outils électriques et électroniques
  • Jouets
  • Équipements de sport et de loisirs
  • Dispositifs médicaux
  • Instruments de surveillance et de contrôle
  • Distributeurs automatiques

Retrouvez la liste complète