Musique : L’Orchestre National d’Ile-de-France joue « Amicalement votre » !

L’Orchestre National d’Île-de-France joue « Amicalement vôtre » jeudi 19 décembre aux Espaces V. La formation classique viendra jouer à Villepinte à deux reprises, au cours de la saison culturelle. Le 19 décembre et le 9 juin 2020. Fabienne Voisin, sa directrice générale, nous en dit un peu plus sur cette formation et ce premier rendez-vous. L’Orchestre jouera un hommage à l’amitié à travers quatre œuvres de Benjamin Britten, de Mozart, d’Arvo Pärt et Edward Elgar.

Parlez-nous de l’Orchestre National d’Ile-de-France ? De combien de musiciens est-il composé ?
Fabienne Voisin : La mission de l’Orchestre National d’Île-de-France est de faire vivre le répertoire symphonique partout dans la région et le placer à la portée de tous. Il a été créé en 1974 et il est financé par le Conseil régional d’Île-de-France et le ministère de la Culture. Il est composé de 95 musiciens permanents, qui résident à la Philharmonie de Paris.

L’Orchestre National d’Île-de-France donne jusqu’à 130 concerts par saison, sur tout le territoire, et offre ainsi aux Franciliens la richesse d’un répertoire couvrant quatre siècles de musique. En septembre 2019, Case Scaglione a succédé à Enrique Mazzola en tant que directeur musical et chef principal. Fervent défenseur de la mission de l’orchestre, il aime partager sa passion du répertoire symphonique au plus grand nombre.

Pour ce concert du jeudi 19 décembre à Villepinte, le thème est « Amicalement vôtre », quelles sont les oeuvres qui seront jouées ?
C’est Joshua Weilerstein qui dirigera le concert, et c’est Paul Meyer qui interprétera le « Concerto pour clarinette » de Mozart, rendu célèbre grâce au film « Out of Africa ». La musique a ce pouvoir, parfois, de sembler suspendre, voire d’arrêter le temps… C’est ce qui arrive dans le mouvement lent du « Concerto pour clarinette » de Mozart, durant lequel on ne sent plus de pulsation. Juste une longue mélodie qui plane, sans conscience d’un début ni d’une fin. Le style du compositeur Arvo Pärt possède la même capacité de s’abstraire du temps et du monde. Dans son « Cantus in memoriam » Benjamin Britten (1977), il rend hommage au compositeur anglais, décédé un an plus tôt.

On y entend des cloches, des cordes perdues dans l’aigu, comme une musique mystique qui tinte dans le ciel. Dans l’histoire de la musique anglaise, l’autre grande figure est Edward Elgar. Son chef d’œuvre est sans conteste ses «Variations Enigma » qui sont toutes fondées sur un seul et même thème, mais un thème qui n’est jamais réellement cité et que personne n’a réussi à retrouver… Au beau milieu de ces variations, celle qui s’intitule « Nimrod » est un pur joyau.

Que pouvez-vous dire aux Villepintois pour qu’ils viennent écouter ou découvrir ce programme ?
L’amitié est à l’honneur dans ce programme de Noël et les oeuvres choisies sont de superbes pages symphoniques. C’est toujours un plaisir d’écouter ou de réécouter le « Concerto pour clarinette » de Mozart, interprété par Paul Meyer, l’un des plus grands clarinettistes français, qui a fait des débuts fulgurants en remportant les prestigieux concours de l’Eurovision des jeunes musiciens et Young Concert Artist à New-York en 1982, à l’âge de 17 ans.

Concert « Amicalement votre »
Orchestre National d’Ile de France
Jeudi 19 décembre / 20h30
Espaces V Roger-Lefort
Tarif : 7 € /4€ (réduit)
Infos et réservations : 01 55 85 96 10

Les œuvres au programme du concert

  • Benjamin Britten : Four Sea Interludes (15’)
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto pour clarinette en La majeur (30’), avec Paul Meyer
  • Arvo Pärt, Cantus in memoriam Benjamin Britten (8’)
  • Edward Elgar : Variations « Enigma » (30’)Direction de l’orchestre : Joshua Weilerstein.