Articles

Théâtre : les « Faux British » aux Espaces V de Villepinte

Mardi 5 novembre, la pièce de théâtre « Faux British », aussi désopilante que remarquablement jouée, sera interprétée sur la scène des Espaces V. Parmi les acteurs, Michel Crémadès, un des personnages de ce joyeux désordre théâtral, que nous vous conseillons fortement de venir voir,  nous a livré ses impressions.

Les Faux British ® Fabienne Rappeneau

Parlez-nous des « Faux British », du contexte et des personnages.

Michel Crémadès : « Que vous dire ? Cette pièce a commencé au mois de mai 2015, au théâtre Tristan Bernard avec une reprise en janvier 2016, au théâtre Saint-Georges. Et ça continue puisque nous en sommes à notre quatrième tournée et qu’en même temps, une autre équipe joue à Paris. C’est évidemment un immense succès récompensé en 2016 par le Molière de la comédie ».

Quelle est l’histoire de la pièce ?

Michel Crémadès : « Sept comédiens en herbe décident de monter une pièce policière. Ils vont apprendre à leurs dépens que jouer une pièce de théâtre n’est pas une chose aisée. Ce sont plus que des amateurs très amateurs, je dirais que ce sont des bras cassés… Mais, malgré tous les soucis rencontrés, ils vont aller jusqu’au bout de la représentation, trop heureux de jouer devant un public, et cela malgré les accidents de jeu qui vont se multiplier. Je pense que tous les gens ont plus ou moins fait du théâtre en amateur et on ne sait que trop ce qu’est un trou de texte, un accessoire pas à la bonne place ou oublié, un décor qui ne tient pas très bien, voire des comédiens très maladroits et balbutiant sur un plateau…».

Quel personnage jouez-vous ?

Michel Crémadès : « Mon personnage est donc le Président de l’association des amis du roman noir anglais. Il s’est attribué dans cette pièce le rôle de l’inspecteur Carter qui, tout du long, va mener l’enquête, puisque l’action est censée se passer dans un manoir et qu’il y a eu un meurtre. Il est à l’initiative du montage de cette pièce dans laquelle jouent six autres personnes qui n’ont jamais mis les pieds sur une scène, notamment un apprenti menuisier qui a bien voulu leur construire leur décor. »

Est-ce que cette pièce est une succession de gags ?

Michel Crémadès : « Ce n’est pas une succession de gags mais un enchaînement de problèmes divers et variés dans lesquels ces joyeux lurons vont avoir du mal à se dépêtrer. »

Comment réagit le public ?

Michel Crémadès : « Depuis le temps que je joue cette pièce, je peux vous dire que le public est vraiment hilare. Il n’est pas rare d’avoir des standings ovations au moment des saluts. Un grand nombre de personnes, je vous le dis avec sincérité, reviennent voir la pièce 3 ou 4 fois, faisant profiter des membres de leur famille ou des amis. Ils nous disent qu’ils reviennent car le rythme de jeu est tellement soutenu qu’ils n’ont pas eu le temps de tout capter… Et pour le public, quel plaisir de voir des pseudo-comédiens se planter avec la volonté de bien faire mais, malheureusement pour eux, sans y arriver… Je pense très sincèrement que cette pièce n’est pas prête de s’arrêter sur Paris et en tournée. »

Avez-vous un message à faire passer aux Villepintois ?

Michel Crémadès : « Je suis très heureux de revenir à Villepinte car je garde un excellent souvenir de la présentation de la saison 2015/2016 et des nombreuses discussions avec les Villepintois. Comme quoi, l’assassin revient toujours sur le lieu de son crime ! »

L’histoire de Faux British

Ils vont semer la pagaille à Villepinte ! Les 7 « Faux British » amateurs de romans noirs anglais qui décident de créer un spectacle. Les festivités commencent quand un meurtre est commis. Chacun des invités devient alors un dangereux suspect. Les catastrophes s’enchaînent à un rythme endiablé.

Théâtre  / Les Faux British / Mardi 5 Novembre
20h30 / Espaces V Roger-Lefort

Tarif : 16€/10€/8€

Infos Et Réservations : Guichet Culture
Centre Culturel Joseph-Kessel / 01 55 85 96 10.

« La Belle époque » s’expose à Villepinte

Du 15 au 28 novembre se tient l’exposition « Belle époque » consacrée à la période située entre 1870 et 1914. Venez ainsi découvrir Villepinte à la Belle époque avec en point d’orgue la journée festive du samedi 23 novembre de 10 à 19 heures au Centre Culturel Joseph Kessel.

Exposition La Belle époque à Villepinte du 15 octobre au 28 novembre au Centre Culturel Joseph Kessel

Villepinte s’ambiance à la Belle époque !

Plongez dans l’ambiance de la Belle Époque à Villepinte dans le hall du Centre Culturel Joseph Kessel, à travers une exposition, visible du 15 octobre au 20 novembre et une ribambelle de petits objets du quotidien !

Une journée festive comme à la Belle époque !

Une journée festive sur la « Belle époque », Samedi 23 novembre, met en exergue cette exposition avec de nombreuses animations :

  • Visites guidées de l’exposition « Villepinte à la Belle Époque (1870-1914) : panneaux d’expositions et nombreux objets du quotidien. Sur inscriptions.
  • Adventure Game  : En équipe de 2 à 5 joueurs, plongez au cœur de la Belle Epoque ! A la manière d’un enquêteur, vous avez 1h pour résoudre une multitude d’énigmes. Sur inscriptions.
    Jeux d’autrefois :
  • 15 jeux en bois d’antan pour vous replonger dans l’ambiance festive des kermesses du début du XXe siècle
  • Spectacle d’Issue de Secours en costume d’époque : Georges Courteline à l’honneur à 18h

La Belle époque, de 1870 à 1914

Entre 1870 et 1914, la France et d’autres pays d’Europe connaissent de grands bouleversements
à la sortie de la Grande Guerre. Entre la réalité de cette époque synonyme d’expansion, d’insouciance, de gaieté, se cache une forme de nostalgie d’un temps rêvé.

Les progrès de la médecine, le développement de l’industrie, l’urbanisation de Paris et de sa banlieue, les avancées scientifiques et l’avènement de la IIIe République donnent foi en l’avenir… Mais la guerre gronde et se rapproche, faisant regretter les années passées…

Renseignements et informations

Galerie d’exposition du Centre Culturel Joseph Kessel
Du mardi au vendredi de 9 à 21 heures et le samedi de 9 à 18 heures
Tél. : 01 55 85 96 10

Le chef Marc Souton égaye la semaine du goût à Villepinte

Le chef Marc Souton est venu égayer, mardi 8 octobre, le repas de cantine des enfants de l’école Victor Hugo à l’occasion de la 30ème édition de la semaine du goût.

Initié par le Syrec, le repas de midi a été concocté par quelques enfants aidés par le chef Marc Souton. Au menu : Maki et américain rols au légumes ! puis sucettes d’ananas au chocolat et au noix de coco.

La 30ème édition de la semaine du goût était parrainée cette année par la cheffe Babette de Rozières.

En 2018, lors de la précédente édition de la semaine du goût, les enfants de l’école Lucie-Aubrac avaient eu la visite du chef Jean-Claude Cahagnet, chef étoilé de Seine-Saint-Denis, dont l’Auberge des Saint-Pères est installée à Aulnay-sous-Bois.

Renan Luce aux Espaces V

Le chanteur Renan Luce était vendredi 27 septembre sur la scène des Espaces V pour l’ouverture de la saison culturelle 2019-2020. Retour en images.

Chanson : Renan Luce aux Espaces V

Le chanteur Renan Luce sera sur la scène des Espaces V vendredi 27 septembre en ouverture de la saison culturelle 2019-2020. Il y présentera notamment quelques morceaux de son dernier album.

De nouvelles chansons à l’orchestration plus classique

Renan Luce viendra aux Espaces V de Villepinte défendre ses nouvelles chansons issues de son dernier et quatrième album studio.

Dans ce disque éponyme, le breton enveloppe ses chansons dans une orchestration sixties aussi classique que classieuse (cordes, bois, harpe, vents), à la manière des illustres Bécaud, Montand, Aznavour ou Brel.

Les morceaux de Renan Luce s’ornent ainsi de textes qui s’ancrent dans une intimité et une mélancolie saupoudrées d’une pincée d’humour et d’espièglerie. Un nouveau registre dont l’écoute s’inscrit dans temps pour mieux s’établir en nous.

Un départ pop folk avec « Repenti »

Le breton Renan Luce se dévoile au grand public à 24 ans  avec « Repenti« , premier album en 2006. Ses textes taquinent alors les mots avec malice,  se frottent parfois à la mélancolie, se teintent de rêverie vagabonde et se nappent dans un écrin folk-pop-rock.

Son second album, « Le Clan des miros« , en 2009 puis sa troisième réalisation en 2014, « D’une tonne à un tout petit poids« , consolident son succès public.

Récompenses, reprises et collaborations

Dès ses premiers pas dans la chanson, Renan Luce récolta de nombreuses récompenses comme notamment grand Prix de l’Académie Charles-Cros en 2007, Victoire de la musique de l’« album révélation de l’année » en 2008.

Il collabora également avec des artistes comme Alexis Hk et Benoît Dorémus, écrivit des chansons, pour la comédie musicale Le Soldat Rose (La Couleur) ou pour l’album Toujours debout de Renaud, a participé à des albums de reprises et/ou d’hommages (Renaud et Gilbert Bécaud), a réalisé le générique du film de Le Petit Nicolas (On n’est pas à une bêtise près) et celui du dessins animé Linus et Boom.

5 ans après son dernier album, Renan Luce revient en forme avec un album plus mûr, plus sophistiqué et qui surtout rempli de belles promesses à voir sur scène !

 

Étape de la boucle du ruban rouge à Villepinte

« La boucle du Ruban rouge«  qui a fait étape à Villepinte lundi 23 septembre 2019, à partir de 11h30 au Lycée Jean Rostand puis à 14 heures en Mairie principale. Le but : interpeller l’État afin d’augmenter sa contribution au Fonds Mondial contre le sida.

Première étape au lycée Jean Rostand

Jérémy Chalon, initiateur du projet, a expliqué dans un premier temps le projet et ses motivations au sein du lycée Jean Rostand à 11h30 . Dans un second temps, les lycéens ont pu bénéficier d’animations orchestrées par le CRIPS.

Deuxième étape à la mairie de Villepinte

Enfin, Jérémy Chalon a fait un arrêt à l’hôtel de ville de Villepinte à 14h pour une réunion d’information. Madame Le Maire, Martine Valleton ainsi que Farida Adlani, Vice Présidente de la région Ile-de-France ont signé la charte « Appel au Président de la République ». Pour finir en beauté l’événement, une photo de groupe a été prise autour du totem ruban rouge posé devant la mairie principale.
> Retour en images.

 

Remise des récompenses des Maisons fleuries

Dimanche 22 septembre avait lieu la cérémonie de remise des récompenses du concours des Maisons Fleuries. retour en images sur l’évènement. Retour en images.

« La boucle du ruban rouge » fait étape à Villepinte lundi 23 septembre

« La boucle du Ruban rouge » fait étape à Villepinte lundi 23 septembre 2019 à partir de 11h30 au Lycée Jean Rostand puis à 14 heures en Mairie Principale. À cette occasion, la charte « Appel au Président de la République : pour en finir avec le sida ! » sera signée. Le but : interpeller l’État pour qu’il augmente sa contribution au Fonds mondial contre le sida.

Programme de l’étape

  • De 11h30 à 13 heures : Jérémy prendra la parole pour expliquer son projet et les raisons de son engagement dans l’amphithéâtre du lycée Jean Rostand. Animation du CRIPS (Centre Régional d’Information et de Prévention du Sida) dans le hall du lycée.
  • 14h : réunion d’information en salle des mariages de de l’Hôtel de Ville.
  • 14h30 : Signature de la charte « Appel au Président de la République : pour en finir avec le sida ! »
  • 14h45 : photo de groupe autour du totem ruban rouge.

Le Tour de France du Ruban Rouge ?

« La boucle du Ruban rouge » est une opération lancée par Jérémy Chalon avec le Crips (Centre Régional d’Information et de Prévention du Sida) qui consiste depuis le 3 septembre à faire le tour de France pour mobiliser afin que l’État augmente sa dotation au Fonds mondial contre le sida.

Un projet un peu fou qui prends corps

À l’occasion de la 6ème conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, le Crips Île-de-France et ses partenaires lancent, le 3 septembre 2019 à Bordeaux, la « Boucle du ruban rouge », une opération nationale de sensibilisation et de prévention à la lutte contre le sida, parrainée par Michel Cymes.

Jusqu’au 10 octobre, Jérémy Chalon, initiateur de ce projet un peu fou, va relever le défi de parcourir la France et venir à votre rencontre !

Le but : Interpeller les pouvoirs publics

Le but est d’interpeller les pouvoirs publics et ainsi de demander à la France de retrouver son rôle de leader, en augmentant sa contribution au Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose.

Le sida, toujours un enjeu de santé publique

Aujourd’hui, malgré des années de lutte, le sida reste un enjeu de santé publique majeur. L’engagement de tous reste nécessaire pour endiguer la maladie. Alors suivons Jérémy, et mobilisons-nous pour en finir avec le sida !

 

 

Inauguration du complexe sportif du Stade Infroit

Samedi 14 septembre 2019, le complexe sportif du stade Infroit de Villepinte a fait peau et la nouvelle salle de boxe a été inaugurée. Les travaux ont duré un an et la salle de boxe André-Nuytens est désormais opérationnelle. Sur 673 m2, la grande salle héberge deux ring de boxe, un club house, 4 bureaux et 5 vestiaires.

Assotillante : retour en images

Samedi 7 septembre avait lieu la fête des associations, l’Assotillante, aux Espaces V et sur le parking du Centre Culturel Joseph-Kessel (CCJK). Le public villepintois est venu nombreux pour assister aux animations et aux concerts. Il a également pu s’amuser dans les attractions, se restaurer aux stands et enfin s’inscrire aux activités sportives et culturelles des associations présentes.