Articles

La ville de Villepinte, en lien avec la Région Île-de-France organise une opération de dépistage gratuit Covid-19 sans rendez-vous jeudi 24 septembre de 9 à 17 heures sur le Parvis des Espaces V Roger-Lefort.

Le dépistage gratuit de la COVID-19 sera réalisé à partir deux camions de dépistage dans lesquels il vous sera proposé un test « PCR » à l’aide d’un écouvillon (une sorte de long coton tige) qui permet de détecter la présence ou non par un prélèvement dans la narine.

À l’initiative de la Présidente de la Région Ile de France, l’opération MobilTest Covid a été lancée le mercredi 2 sept.-20 pour apporter au plus près des franciliennes et des franciliens un accès simple et gratuit aux tests PCR (naso pharyngé). Ainsi deux camions MobilTest Covid seront présentes à Villepinte jeudi 24 septembre.

Loxamed, la société opératrice de MobilTest Covid installe et opère la solution, avec l’appui humain et le soutien logistique de la Croix-Rouge française.

Le dépistage est réservé aux habitants de Villepinte.

Il y aura deux files d’attente :
– Une prioritaire : personnes âgées, femmes enceintes, personnes à mobilité réduite (PMR), personnes ayant des ordonnances, personnes prouvant la réception d’un sms de l’ARS pour se faire dépister.
– Une seconde file pour le reste des personnes

Les résultats des tests seront fournis dans les meilleurs délais.

Jeudi 24 septembre 2020 de 9 h à 17 h
Parvis des Espaces V Roger-Lefort
Avenue Jean Fourgeaud à Villepinte

La ville de Villepinte, en lien avec la Région Ile De France organise une opération de dépistage gratuit #COVID19 sans rendez-vous jeudi 24 septembre sur le Parvis des Espaces V Roger-Lefort

Mesures d’aide de la région et de l’État aux entreprises

Samedi 29 février, l’école de la ZAC de la Pépinière sera inaugurée à Villepinte à partir de 10h30. Elle est située sur l’avenue Paul-Vaillant-Couturier.

L’école de la pépinière, issue du nouveau écoquartier de la Pépinière, comprendra :

  • 1 groupe primaire de 14 classes
  • 1 réfectoire scolaire
  • des espaces d’accueil péri-scolaires
  • Une salle polyvalente
  • Des zones de jardinage pour les enfants
  • Des toitures en panneaux photovoltaïques et végétalisées

Cette école est co-financée pat l’État (1 363 200€), la Région Île-de-France (800 000€ et 500 000€) et la Métropole du Grand Paris (982 907 €)

Logo de Métropole du Grand Paris

 

« La boucle du Ruban rouge«  qui a fait étape à Villepinte lundi 23 septembre 2019, à partir de 11h30 au Lycée Jean Rostand puis à 14 heures en Mairie principale. Le but : interpeller l’État afin d’augmenter sa contribution au Fonds Mondial contre le sida.

Première étape au lycée Jean Rostand

Jérémy Chalon, initiateur du projet, a expliqué dans un premier temps le projet et ses motivations au sein du lycée Jean Rostand à 11h30 . Dans un second temps, les lycéens ont pu bénéficier d’animations orchestrées par le CRIPS.

Deuxième étape à la mairie de Villepinte

Enfin, Jérémy Chalon a fait un arrêt à l’hôtel de ville de Villepinte à 14h pour une réunion d’information. Madame Le Maire, Martine Valleton ainsi que Farida Adlani, Vice Présidente de la région Ile-de-France ont signé la charte « Appel au Président de la République ». Pour finir en beauté l’événement, une photo de groupe a été prise autour du totem ruban rouge posé devant la mairie principale.
> Retour en images.

 

Le tout nouveau studio d’enregistrement dont la première pierre a été posée mercredi 12 février 2019 a été inauguré vendredi 21 juin à 19 heures. Pour faire face à la demande des chanteurs et des musiciens, la Municipalité de Villepinte a en effet décidé de leur dédier un lieu unique : un studio d’enregistrement et de répétition. Ce nouveau lieu musical est situé derrière les Espaces V. Il a pour vocation de donner les moyens techniques et humains pour promouvoir les musiques actuelles.

Un studio fait de conteneurs !

Après quelques petits mois de travaux cet équipement sera donc inauguré ce vendredi 21 juin. Il a la particularité d’être installé dans des conteneurs qui ont été spécialement aménagés. Ce studio a une superficie de 127 m2 et se décompose ainsi : un accueil, un bureau, une régie, deux studios d’enregistrement et de répétition, d’une superficie de 40 et 23 m2 chacun.

Un studio financé avec l’aide de la région Ile-de-France

Le coût de cet équipement s’élève à 410 200€, avec une participation de 75 000€ de la région Ile-de-France. Chacun des deux studios proposera un matériel indispensable aux musiciens (console analogique, amplis, sono, micros, piano, batterie…).

Des adhésions et des tarifs très attractifs

Le studio sera accessible avec une adhésion (5€ pour les jeunes de 13 à 19 ans et 10€ pour les adultes) et des tarifs de location très modestes. Les Villepintois sont invités à venir participer à cette inauguration et à le découvrir !

Voir la page du Studio d’enregistrement

Deux ateliers de concertation sur les futurs usages du parc de l’écoquartier de la Pépinière ont lieu jeudi 13 et mardi 25 juin. Ils débuteront par une visite sur le site dès 18 heures, rue des bancs publics. Cette visite est proposée par la Ville de Villepinte et Grand Paris Aménagement, aux côtés du paysagiste Sébastien Sosson et de l’association Bellastock.

Des propositions issues des ateliers de concertation

Les remarques des Villepintois lors de deux ateliers de concertation organisés le jeudi 13 juin et le mardi 25 juin à 18h fourniront la base des propositions d’aménagement. Elles y seront discutées, enrichies et développées. À l’issue de ces deux ateliers participatifs, le projet du parc de la Pépinière sera finalisé puis présenté par le paysagiste Sébastien Sosson au cours d’une troisième réunion à l’automne 2019.

Vue aérienne du futur écoquartier de la Pépinière à Villepinte @DR

4 hectares de nature, de jardin et de jeux conçus avec les Villepintois

Le nouveau parc de la Pépinière, véritable espace de nature au cœur de Villepinte, présente une importante diversité de grands arbres et d’arbustes qui témoignent du passé du site et lui confèrent une identité propre et unique. Au pied de ces beaux arbres, le paysagiste Sébastien Sosson  en charge du projet a commencé à imaginer différents espaces :

  • Des espaces sportifs ouverts à tous qui pourraient par exemple prendre la forme de terrains de basket ou de pétanque, d’un skate-park ou d’espaces où installer une slackline.
  • Des jardins, espaces de production et de découverte, à destination des écoles et des personnes âgées ou des vergers comestibles accessibles à tous.
  • La Fabrique, une halle d’accueil pour des évènements, rassemblements ou activités d’extérieur comme du cinéma en plein air ou un lieu de vente ou de distribution de produits du verger

Bellastock : des architectes pour donner une seconde vie aux arbres !

Le projet de parc a été dessiné de manière à conserver les plus beaux arbres du site. Pour valoriser les arbres qui ont été supprimés, Grand Paris Aménagement a demandé aux architectes de l’association Bellastock de réfléchir à la manière dont le bois pourrait être réutilisé surplace.

Tables de pique-nique, méridiennes ou autre mobilier en bois restent à inventer et à construire avec les futurs habitants et usagers du parc dans le cadre des ateliers. Une illustration concrète de ce que l’on nomme les circuits courts !

Visite de la pépinière et atelier de concertation pour les futurs aménagements du parc de la Pépinière

Lundi 15 octobre, au Centre des Loisirs des Fontaines, avait lieu le lancement officiel du programme de prévention contre le cyber-harcèlement sur la commune de Villepinte en présence de Martine VALLETON, Maire de Villepinte, et de Farida ADLANI, Vice présidente de la Région Île-de-France. Cette campagne de sensibilisation au harcèlement en ligne, sur internet, concernera les élèves de CE2 des écoles pilotes Victor Hugo et Paul Langevin de Villepinte.

Un programme de sensibilisation sur trois ans

La Commune de Villepinte, en concertation avec l’Éducation Nationale, et sous l’impulsion du Conseil Régional, initiateur du projet, propose une expérimentation sur deux écoles de la ville, l’école Langevin et l’école Victor Hugo, et sur le Centre de Loisirs des Fontaines pour une durée de trois ans.

Les classes de CE2 seront les premières concernées par ce projet qui consiste à sensibiliser les jeunes élèves à une utilisation aussi bienveillante que protectrice des outils des nouvelles technologies (portables, ordinateurs, tablettes, consoles de jeux).

Un travail pédagogique entre l’Éducation Nationale et l’Association e-enfance

L’Association e-Enfance* propose des interventions dans les écoles élémentaires de Villepinte au niveau CE2 qui ont pour but de sensibiliser les enfants sur les dangers du cyber-harcèlement sur internet.

Ces interventions sont adaptées à l’âge des enfants et les enseignants disposeront, par le biais d’outils pédagogiques adaptés, des éléments facilitant la poursuite du travail tout au long du cycle scolaire.

L’association interviendra à nouveau deux fois dans l’année pour parfaire le travail initié et produire un bilan de l’action.

Les équipes pédagogiques et l’association se réuniront en novembre pour établir le programme sur chaque classe et écoles.

Une sensibilisation à destination des parents également

Si prévenir le cyber-harcèlement concerne au premier chef les enfants, les parents doivent aussi prendre conscience des dangers que représentent les outils technologiques et l’utilisation d’internet. L’enfant pourra être le vecteur de l’information dans le cercle familial et les parents seront invités à une réunion pour une rencontre-échange autour du thème et du projet.

*L’Association e-Enfance, association française de protection de l’enfance sur internet, est agréée par le Ministère de l’Éducation Nationale et partenaire officiel pour la lutte contre le cyber-harcèlement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.