Articles

Plan de Gêne Sonore : Une station temporaire pendant l’été

Une station temporaire de mesure du bruit a été installée cet été à l’école Henri-Wallon. Les éléments collectés permettront d’avoir des données sur une zone qui n’est pas concernée par le Plan de Gêne Sonore (PGS).

Le Plan de Gêne Sonore (PGS)

Le Plan de Gêne Sonore (PGS) est un document qui définit des zones dans lesquelles les riverains peuvent prétendre à des aides à l’insonorisation de leur logement, en fonction de la gêne subie par les vols aériens qui dépendent de l’aéroport du Bourget.

Ce document ne reflète pas forcément la réalité du bruit ressenti car il est construit grâce à un logiciel de modélisation. Mais des stations de mesure du bruit ont été installées sur plusieurs points à proximité des aéroports concernés, afin de vérifier l’exactitude des modélisations et de corriger les éventuelles erreurs.

Une deuxième station de mesure

À Villepinte, une station de mesure est installée depuis plusieurs années rue Claude-Nicolas-Ledoux, à proximité de l’école Marie-Laurencin. Mais la Ville a souhaité compléter les données collectées et ainsi appuyer le ressenti d’une partie des habitants de la Haie-Bertrand, dont le domicile n’est pas dans une zone reconnue par le PGS, mais qui indiquent subir des nuisances sonores.

Pour cela, une deuxième station de mesure du bruit a été mise en place au cours de l’été, début juillet. Cette station temporaire qui sera retirée avant la rentrée a été placée à l’arrière de la cour de l’école Henri-Wallon, un lieu choisi pour récolter des sources les plus nettes possibles, l’établissement étant inoccupé pendant cette période-là. Elle va enregistrer les nuisances sonores pendant les deux mois d’été.