Articles

Admiral T aux Espaces V

Le chanteur Admiral T était sur la scène des Espaces V samedi 4 mai. Retour en images sur un concert où le public est venu en nombre.

 

Idir aux Espaces V : les images

Le chanteur Idir a enchanté le public des Espaces V mardi 19 mars. Plus de 600 personnes sont venus voir l’artiste kabyle interpréter avec son groupe ses meilleures chansons. Un beau moment de partage avec une belle ambiance à la clé.

Idir en concert aux Espaces V

Le chanteur Idir, légende de la chanson kabyle, sera en concert aux Espaces V Roger-Lefort mardi 19 mars

Aznavour, Bruel, Cabrel, Le Forestier… en duo et en version kabyle

Sur Ici et ailleurs, Idir, légende de la chanson kabyle invite à l’accompagner des figures de la chanson française comme Aznavour, Bruel, Cabrel, Le Forestier ou encore Grand Corps Malade, en reprenant leur répertoire en langue kabyle et avec les rythmes de la musique d’origine kabyle.

Chansons de l’enfance

Son dernier album Ici et ailleurs sorti en 2017 est composé de chansons qu’Idir a profondément aimées dans son enfance puis dans sa vie d’artiste. D’autres titres sont venus à lui comme de belles invitations. La légende de la chanson kabyle nous donne une leçon et un bel exemple de ce que peut être l’ouverture dans un monde où tout semble être déterminé par le désir du repli. De cette réincarnation, Idir nous offre sa vision de la maturité.

De son vrai nom Hamid Cheriet, Idir est né en 1949 à Aït Lahcène, ville située en Algérie dans la région de la Grande-Kabylie.

L’Orchestre Symphonique Divertimento a sublimé Brahms

Samedi 9 février, l’Orchestre Symphonique Divertimento a sublimé Brahms lors de son concert aux Espaces V.

Zahia Ziouani, cheffe de l’Orchestre Symphonique Divertimento a dirigé le concert samedi 9 février aux Espaces V. L’Orchestre a joué la symphonie n°2 en Ré majeur, opus 73  et le concerto pour violon en Ré Majeur,  opus 77 de Johannes Brahms avec la violoniste Saténik Khourdoïan.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

News

Saison Culturelle 2019-2020 : Ouverture de la billetterie

Ouverture de la billetterie du Centre Culturel Joseph-Kessel depuis le 3 septembre.

La saison culturelle 2019-2020 est ouverte ! Vous pouvez désormais réserver vos spectacles, concerts, pièces de théâtre et autres représentations. La saison débute avec le Salon Arts Villepinte du 17 Septembre au 5 Octobre et ensuite place au concert de Renan Luce, le vendredi 27 septembre.

Renseignements

Centre Culturel Joseph-Kessel
251, Boulevard Robert Ballanger
93420 Villepinte
01 55 85 96 10

Pro Event Calendar

Concert de l’Orchestre National d’Ile-de-France

La musique a ce pouvoir, parfois, de sembler suspendre, voire d’arrêter le temps… C’est ce qui arrive dans le mouvement lent du Concerto pour clarinette de Mozart durant lequel on ne sent plus de pulsation : juste une longue mélodie qui plane, sans conscience d’un début ni d’une fin. Le style du compositeur Arvo Pärt possède la même capacité de s’abstraire du temps et du monde. Certains pensent même qu’il peut aller vers l’au delà
spirituel.

Dans son Cantus in memoriam Benjamin Britten (1977), il rend hommage au compositeur anglais, décédé un an plus tôt. On y entend des cloches, des cordes perdues dans l’aigu, comme une musique mystique qui tinte dans le ciel. Dans l’histoire de la musique anglaise, l’autre grande figure est Edward Elgar. Son chef d’oeuvre est sans conteste les variations Enigma qui sont toutes fondées sur un seul et même thème…

Au beau milieu de ces variations, celle qui s’intitule Nimrod est un pur joyau. Décidément, les Anglais savent y faire !

L’Orchestre National d’Île de France a été créé en 1974, il est financé par le Conseil Régional d’Île de France et le Ministère de la Culture. Composé de 95 musiciens, il donne jusqu’à 130 concerts par saison.

Concert de l’Orchestre National d’Ile-de-France

Direction Joshua Weilerstein, clarinette Paul Meyer,
Benjamin Britten: Four Sea Interludes (15’)
Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto pour clarinette en le majeur (30’)
Arvopärt: Cantus in memoriam Benjamin Britten (8’)
Edward Elgar : Variations « Enigma » (30’)

La musique a ce pouvoir, parfois, de sembler suspendre, voire d’arrêter le temps…C’est ce qui arrive dans le mouvement lent du Concerto pour clarinette de Mozart durant lequel on ne sent plus de pulsation : juste une longue mélodie qui plane, sans conscience d’un début ni d’une fin. Le style du compositeur ArvoPärt possède la même capacité de s’abstraire du temps et du monde. Certains pensent même qu’il peut aller vers l’au-delà spirituel.

Dans son Cantus in memoriam Benjamin Britten (1977), il rend hommage au compositeur anglais, décédé un an plus tôt. On y entend des cloches, des cordes perdues dans l’aigu, comme une musique mystique qui tinte dans le ciel. Dans l’histoire de la musique anglaise, l’autre grande figure est Edward Elgar. Son chef d’œuvre est sans conteste ses Variations « Enigma » qui sont toutes fondées sur un seul et même thème… Au beau milieu de ces variations, celle qui s’intitule Nimrod est un pur joyau. Décidément, les Anglais savent y faire !

L’orchestre National d’Ile de France a été créé en 1974, il est financé par le Conseil régional d’Île-de-France et le ministère de la Culture, composé de 95 musiciens, il donne jusqu’à 130 concerts par saison.

Espaces V Roger-Lefort
TARIF C

Gage aux Espaces V

Chanteur québécois d’origine haïtienne, Gage s’imprègne de musique aux influences différentes : Soul, RnB, pop, Reggae, Compas, Zouk, Afrobreat.

Le jeune homme intègre le groupe, ONE, qu’il fonde avec Corneille. L’aventure dure 3 ans, avec des premières parties prestigieuses comme Kelis ou encore Isabelle Boulay. Corneille quitte le groupe pour débuter ses aventures solo, ce que s’empresse de faire Gage également.

Le succès est au rendez-vous notamment au travers des singles « Pense à moi« , « Dis-moi« , et « Je t’aime quand même« . Après de nombreuses scènes, Gage fait son grand retour dans les bacs le 30 juin 2008 avec « Changer le monde« .

Avec ce nouvel opus, et notamment son premier single « Pardonne-moi« , il amorce résolument un tournant soul. Le jeune artiste montréalais, plutôt discret, dévoile également son côté engagé autant que son intimité.

Delgrès aux Espaces V

Mardi 16 octobre, le très bon groupe Delgrès dévoilera son blues-rock créole aux Espaces V. Le groupe Delgrès pourrait bien être le chainon manquant de la culture caraïbe.

Le blues créole de ces anonymes déportés de la Guadeloupe aux Amériques, et plus spécialement en Louisiane, où flotte encore le parfum d’un blues murmuré le soir à la veillée.

Delgrès c’est aussi cette mémoire retrouvée de chants et de danses mélangés aux larmes des autres personnes perdues depuis longtemps à la Nouvelle-Orléans.

En 1802, 8 ans après son abolition par la révolution, Napoléon Bonaparte rétablit l’esclavage. En Guadeloupe, l’officier métis Louis Dèlgres ira jusqu’à l’ultime sacrifice pour empêcher de faire appliquer ce décret. Une fois Louis Delgrès et ses partisans morts, une farouche répression s’abat sur la Guadeloupe. Des milliers de guadeloupéens sont contraints à l’exil…notamment en Louisiane, berceau du Blues…

Renan Luce aux Espaces V

La chanson française sera au rendez-vous dès le vendredi 27 septembre avec la venue aux Espaces V du breton Renan Luce. L’auteur de  » Les Voisins, les voisines » et « repenti » présentera les titres de son nouvel album.

Après trois ans d’absence, Renan Luce, bien connu pour ses titres tels que « Les voisines » (2006), et « La lettre » (2007) fait son come-back dans un tout autre registre qu’on a bien envie de découvrir : textes intimes, poignants et poétiques qui s’entourent d’orchestrations (cordes, bois, vents, harpe…) faisant écho aux arrangements des albums de Bécaud, Bourvil, Brel… pour nous enivrer pour une belle soirée.