Aperçu de la saison culturelle 2019-2020 à Villepinte

Saison culturelle : ce qui vous attend en 2020

Théâtre avec Pierre Arditti et Michel Leeb,  Musique avec Hugh Coltman, Humour avec Christelle Chollet, Comédie musicale avec Hansel & Gretel… Découvrez ce qui vous attend en 2020 pour la saison culturelle

Exposition : Chiara Arsego du 21 janvier au 15 février

Chiara Arsego est une illustratrice italienne née à Montecchio Maggiore. Elle est l’auteure de 18 albums jeunesse. A travers l’exposition proposée par le Centre culturel Joseph-Kessel, découvrez ses œuvres avec les originaux de ses travaux : Vas, rêve et reviens, (Édition Velvet) et Bertille & Louise, (texte de Laure Sirieix, Éditions Bilboquet)

Théâtre musical : « Si loin si proche » le samedi 1er février

Théâtre musical sous la forme d’un récit croisé, si loin si proche raconte les rêves de retour en « Terre promise » dans les années 1970-1980 d’une famille immigrée. Déchirée entre une réalité quotidienne de citoyens français et sa fidélité à la jeune nation algérienne, elle ne cesse de chanter son amour pour l’Algérie tout en restant accrochée à la France. Le doute identitaire persiste ainsi jusqu’au recensement. Wahid fait son choix : ce ne sera ni l’une ni l’autre. Il s’engage en Algérie pour devenir déserteur en France. Mais avant, il célèbre ses noces au pays avec la belle Zanouba, entraînant sa famille dans une traversée rocambolesque.

Jazz crooner : Hugh Coltman le Vendredi 7 février

Le crooner et poète Hugh Coltman nous présente son dernier album « Who’s Happy ? » pour lequel il s’est offert un écrin sublime. Il fait entendre sa voix chaleureuse de routier des sentiments et de grand connaisseur des émotions humaines, toujours indulgent pour l’amoureux du soir, le paumé de l’aube ou le mélancolique du plein soleil…

De chanson en chanson, l’album passe de la pure autobiographie à l’humanité, de la déploration à l’espoir têtu, du blues européen à une lumière universelleCivvy Street ouvre l’album comme un standard vénérable et implacable, « All Sleeps Away » évoque la maladie d’Alzheimer du père de Hugh Coltman, « Little Big Man » est pour son fils, « Hand Me Down » aborde les questions de transmission… Un voyage musical et existentiel entre confidences et grand spectacle, entre exploration d’un patrimoine phénoménal, celui de la Louisiane, et l’inspiration féconde d’un artiste au sommet de sa créativité.

Humour : Christelle Chollet le vendredi 21 février

Christelle Chollet revient avec son 5ème one woman show, « N°5 de Chollet ». Sketches piquants, tubes revisités, personnages épicés, la cinquième création de l’humoriste a des parfums de scandale, de vérité et de folie. Cette comédienne Toulousaine a rassemblé près de 700 000 spectateurs.

Théâtre à la Cyrano : « Edmond » le Vendredi 28 février

Après « Le Porteur d’Histoire » et « Le Cercle des Illusionnistes », l’auteur – metteur en scène aux 8 Molières revient pour raconter la triomphale et mythique première de Cyrano de Bergerac. Edmond, avec ses douze comédiens sur scène, est “un vrai théâtre de troupe” rappelant les grandes épopées théâtrales du XIXe siècle.

Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi de caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de cœur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre : Cyrano de Bergerac.

Théâtre : « Compromis » avec Pierre Arditti et Michel Leeb le Mardi 14 avril

Deux amis de trente ans dans un appartement vide. L’un, (Pierre Arditi) est un comédien médiocre, l’autre (Michel Leeb) un dramaturge raté. Le premier vend son appartement et a demandé au second d’être présent lors de la signature du compromis, pour rassurer l’acheteur. Car s’il écrit de très mauvaises pièces, il a tout de même un visage rassurant. C’est sa grande qualité.
On attend l’acheteur. D’ailleurs, acheteur ou pigeon ? En l’attendant on parle. On se flatte. On se caresse. On se moque. On se taquine. Cela glisse peu à peu. On se blesse en se lançant à la face ce que l’on retient depuis longtemps. Et l’acheteur finit par arriver, qui va assister à un règlement de comptes, farcesque mais sans concession, entre les deux amis. Va-t-il en demeurer le spectateur, en devenir l’arbitre ou en être au final la seule victime ?

 

> Renseignements et Informations au guichet culturel

 

Voir toute la programmation de la saison culturelle 2019-2020