Exposition dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage

Dans le cadre de la commémoration de l’esclavage, le vernissage de l’exposition de l’artiste Évanor Ficadiaire au Centre culturel Joseph-Kessel, du 2 au 12 mai,  avait lieu vendredi 4 mai en début de soirée, en présence de l’artiste, de Mme le Maire, Martine Valleton et de Daniel Renault, Conseiller municipal délégué à la Culture.

Commémoration de l’abolition de l’esclavage et œuvres variées

L’artiste Évanor Ficadiaire, née en Guadeloupe, présentait ses œuvres naviguant dans des styles très différents, passant ainsi du figuratif à l’abstrait et évoquant des sujets aussi divers que Johnny Hallyday ou les guerriers massaï par exemple. Les peintures évoquent par ailleurs l’esclavage, tout comme des paysages plus locaux, comme les bords de Seine à Melun. L’exposition est à découvrir jusqu’au 12 mai aux horaires d’ouverture du Centre culturel Joseph-Kessel.

Commémoration de l’abolition de l’esclavage : les 10 et 12 mai à Villepinte

La commémoration de l’esclavage se poursuit ce jeudi 10 mai notamment avec trois cérémonies : 18h place Toussaint-Louverture, 18h30 à la Roseraie Victor-Schoelcher, 19h esplanade Aimé-Césaire – Samedi 12 mai : à partir de 14 h dans et autour des Espaces V Roger-Lefort, avec une journée culturelle ponctuée par des animations, un défilé de mode, des spectacles…   Plus de détails.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Musique : Kalash à Villepinte

Le nouveau roi du reggae/dancehall antillais Kalash était de passage pour son concert tant attendu, qui affichait complet, samedi 10 février aux Espaces V de Villepinte. En première partie, les régionaux de l’étape, Unityx, ont bien chauffé la salle avec leur show danse et percussion en compagnie de la troupe Ethnik 97.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Théâtre : Thierry Beccaro nous parle de « L’un n’empêche pas l’autre »

Elle, Alexandra Vandernoot, a découvert la scène des Espaces V lors de la pièce Cher Trésor. Lui, Thierry Beccaro, a hâte de la découvrir. Tous deux seront présents le 31 janvier pour la pièce L’un n’empêche pas l’autre. Une histoire d’amour, tendre et drôle, racontée par le comédien et présentateur de Motus et de Télématin.

Cette pièce, qui met en scène le duo que vous formez avec Alexandra Vandernoot, est une comédie sentimentale. Racontez nous ?

Thierry Beccaro: « C’est une jolie comédie sentimentale, qui va raconter l’histoire d’un couple, comme il y en aura beaucoup dans la salle. Sauf que le lendemain d’une soirée entre amis, je me lève et j’ai tout oublié, je ne sais plus où je suis, je ne sais plus qui est cette femme qui me parle… Bref amnésie totale… Sauf que pendant cette phase d’amnésie je vais dire des choses dont je ne me souviens plus, une fois revenu à la réalité. A un moment donné, je vais dire une grosse bêtise, elle va me mettre une claque et là tout revient… je redeviens le mari qui ne comprend pas pourquoi je viens de me prendre une claque ! C’est d’autant plus amusant parce que cela va se reproduire plusieurs fois ! J’ai trouvé une phrase qui résume bien la pièce c’est : « Ce n’est pas une pièce où les portes claquent, c’est une pièce où les claques portent ! ». La claque permet de revenir à la réalité. Mais ma grande inquiétude quand je reviens à la réalité c’est d’avoir dit des choses que je n’aurais pas du dire. Cette pièce est sur les « non-dits » qui peuvent exister dans un couple. C’est une pièce très tendre. C’est une belle histoire d’amour et c’est aussi très drôle car la situation est vraiment surréaliste et puis cette pièce est ma rencontre avec Alexandra Vandernoot, c’est très agréable car on forme un couple qui est très crédible. »

D’ailleurs cela a été difficile de jouer avec Alexandra Vandernoot un couple uni depuis plus de 20 ans alors que vous ne vous connaissiez pas auparavant ?

T.B. : « On a commencé à répéter, depuis avril 2017, avec Eric Le Roch qui a mis en scène la pièce. C’est vrai qu’au début, on est un peu pudique parce qu’on ne se connaît pas trop bien. Puis, on fait connaissance, comme on est des comédiens, on va tout faire pour que les personnages soient crédibles. Et il se trouve que cela s’est très bien passé entre nous. Complicité et bonne entente c’est capital. D’ailleurs, les spectateurs s’attachent aux deux personnages. Ils comprennent le désarroi de ma femme qui se demande ce qu’il m’arrive et de mon côté, je suis très touchant quand je perds la mémoire et que je redeviens comme un enfant. C’est très plaisant à jouer. C’est une jolie comédie. »

Films, téléfilms, séries, émissions, motus et Télématin, on ajoute le théâtre. Que vous apporte le théâtre, dans votre vie déjà bien remplie ?

T.B. : « Tout est assez complémentaire. Le fait de savoir jouer la comédie quand vous êtes en train de présenter Motus ou Télématin et qu’il faut improviser, c’est formidable. C’est un atout. Mais le vrai bonheur quand on est sur scène, c’est l’audience. L’audience est immédiate. Quand vous avez une émotion à faire passer c’est immédiat. Et à la fin de la pièce, vous avez une nouvelle audience, c’est-à-dire les applaudissements, la récompense. C’est le direct absolu. »

Et donc encore plus d’adrénaline ?

T.B. : « Avant de monter sur scène, on se demande ce qu’on fait là. C’est ce que j’appelle « le doux masochisme du comédien » mais quand la pièce se termine et qu’on voit que l’on a apporté du bonheur, on les a distraits, on les a fait sourire, on les a émus…on se dit que ça valait le coup. C’est le côté immédiat du théâtre. C’est du vivant sur scène. »

Vous serez à Villepinte le 31 janvier, avez-vous un message à faire passer aux villepintois ?

T.B. : « Si on n’a pas les yeux et les oreilles de tous ces publics, on n’existe pas. C’est ce que je dis souvent aux candidats de Motus quand je vais les accueillir, je les remercie d’être là une fois de plus après tant d’années car c’est grâce à eux qu’on existe. Quand on signe les affiches à la fin du spectacle, les gens vous remercient, ils nous disent « merci on a passé une bonne soirée ». Je leur réponds : « mais nous aussi on a passé une bonne soirée. Merci d’être venus jusqu’à nous ! » On est très heureux de venir nous aussi jouer pour les Villepintois. Je vous le dis en toute sincérité ! »

L’un n’empêche pas l’autre : mercredi 31 janvier à 20h30 aux Espaces V Roger-Lefort
Tarif : plein 30€ – réduit 20€

Comte de Bouderbala : le retour à Villepinte

Pour son retour à Villepinte avec son nouveau spectacle, le Comte de Bouderbala a fait salle comble aux Espaces V. Retour en images sur un spectacle humoristique qui a bien fait rire les villepintoises et villepintois mardi 26 septembre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aperçu de la rentrée culturelle à Villepinte !

Le Comte de Bouderbala, Columbo, Kalash, Pierre Palmade, Divertimento, Michel Portal… La saison culturelle villepintoise revient dès septembre. Aperçu des spectacles de l’année durant laquelle l’humour, le théâtre, la musique et les spectacles s’adresseront à la famille comme aux jeunes. Demandez le programme !

Le Comte de Bouderbala 2 : le retour

Le Comte de BouderbalaIl était déjà venu, il y a quelques années pour son premier spectacle, le voilà de retour à Villepinte pour nous présenter son nouveau show. Le Comte de Bouderbala, alias Sami Ameziane, qui fait partie de la « dream team du stand up » revient, après une première tournée qui a cartonné dans toute la France, dans son département d’origine, la Seine-Saint-Denis.  Son nouveau spectacle parle de son propre décryptage de notre société et de son actualité.

Le Comte de Bouderbala 2, mardi 26 septembre 2017 à 20h30 aux Espaces V Roger-Lefort.
► Tarifs B : plein 18 €, réduits 8 et 10 €, Liberté 11 €, forfait famille 36 €.

 

Full HD : De la magie pendant les vacances

Full HDLuis Javier et Miguel Angel Cordoba nous offrent un étonnant spectacle de magie et de gags visuels. Ils utilisent les méthodes des arts du cirque comme l’acrobatie, la prestidigitation ou la danse. La Compagnie Doble Mandoble a reçu un Mandrake d’or, distinction française récompensant les magiciens, en 2014.

L’histoire : Année 2060. Les biotechniques ont fait des grandes avancées. La chirurgie bionique ouvre enfin ses portes à tous ceux et celles qui veulent améliorer leurs capacités corporelles et mentales. Théâtre gestuel et humour, prouesses acrobatiques et illusions incroyables, la compagnie Doble Mandoble nous embarque pour une expérience d’avenir : l’immortalité.

Spectacle Full HD : jeudi 26 octobre 2017 à 14h30 aux Espaces V Roger-Lefort, à partir de 8 ans.
► Tarifs C : plein 10 €, réduit 6 €, forfait Famille 20 €.

 

Columbo : Il faut qu’il en parle à sa femme !

ColumboVous souvenez-vous de cette phrase culte, « C’est bizarre, mais il y a encore un petit détail qui me tracasse, il faudra que j’en parle à ma femme » ? C’est LA phrase du célèbre lieutenant Columbo. Vous savez, ce lieutenant à l’imperméable beige, toujours prêt à trouver les moindres détails qui lui permettent de résoudre les meurtres les plus organisés ! Interprété cette fois par Martin Lamotte au théâtre, le comédien s’approprie le personnage à la perfection sans tomber dans l’imitation du Columbo de la série télévisée, joué par Peter Falk.

Columbo, meurtre sous prescription : mardi 21 novembre 2017 à 20h30 aux Espaces V Roger-Lefort.
► Tarifs A : plein 30 €, réduits10 et 20 €, Liberté 19 €, forfait famille 60 €.

 

Kalash : roi du reggae/dance hall !

KalashIssu du terroir ultra-riche du reggae-dancehall underground martiniquais, le jeune Kalash est le premier artiste antillais à voir treize de ses vidéos dépasser le million de vues sur YouTube.

Consacré « Meilleur artiste Reggae-Dance hall Hit Lokal Awards 2015 », son nouvel album « Kaos » est certifié disque d’or en juillet 2016 deux mois après sa sortie.

Kalash : samedi 10 février 2018 à 20h30 aux Espaces V Roger-Lefort. En 1re partie UNITYX.
► Tarifs B : plein 18 €, réduits 8 et 10 €, Liberté 11 €, forfait Famille 36 €.

 

Pierre Palmade veut qu’on l’aime

Pierre Palmade avec son nouveau spectacle intitulé Aimez-moi!Depuis plus de 15 ans, Pierre Palmade a enchaîné les succès sur scène Ils se sont aimés, Si c’était à refaire, Pierre et Fils, Le Comique (2 nominations aux Molières 2009), Le Fils du comique, Ils s’aiment depuis 20 ans.

Après toutes ces belles aventures collectives, Pierre Palmade a eu envie de revenir seul sur scène. Il signe un nouveau spectacle intitulé Aimez-moi!, avec de nouveaux sketchs et de nouveaux personnages.

Aimez-moi, de et avec Pierre Palmade, samedi 17 mars 2018 à 20h30 aux Espaces V Roger-Lefort.
► Tarifs A : plein 30 €, réduits 10 et 20 €, Liberté 19 €, forfait Famille 60 €.

 

Théâtre : L’un n’empêche pas l’autre

Théâtre : L'un n'empêche par l'autre avec Alexandra Vandernoot et Thierry BeccaroEt si votre amoureux n’avait plus aucun souvenir de vous ? Alexandra Vandernoot et Thierry Beccaro interprètent les personnages principaux de la comédie sentimentale et sociale, L’un n’empêche pas l’autre. Cette pièce de théâtre  vous fera retrouver l’humour que vous aviez apprécié dans la pièce Cher Trésor, avec Gérard Jugnot. L’histoire : un homme se réveille, tous les matins, amnésique et ne retrouve la mémoire que lorsque sa femme lui donne une gifle…

 

L’un n’empêche pas l’autre, samedi 24 mars 2018 à 20h30 aux Espaces V Roger-Lefort.
► Tarifs : plein 30 €, réduits 10 et 20 €, Liberté 19 €, forfait Famille 60 €.

 

Et encore + pour cette nouvelle saison culturelle

Un ciné concert proposé par l’Orchestre Symphonique Divertimento, un spectacle de clown Nez pour s’aimer de la Compagnie Les Pêcheurs de rêve, une comédie musicale Alice le musical à voir en famille ou un concert de jazz David Ehnco Quartet invite Michel Portal…il y en aura pour tous les goûts !

Nouveauté importante pour cette saison : pour tous les spectacles, un tarif famille dorénavant est proposé.