Exposition dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage

Dans le cadre de la commémoration de l’esclavage, le vernissage de l’exposition de l’artiste Évanor Ficadiaire au Centre culturel Joseph-Kessel, du 2 au 12 mai,  avait lieu vendredi 4 mai en début de soirée, en présence de l’artiste, de Mme le Maire, Martine Valleton et de Daniel Renault, Conseiller municipal délégué à la Culture.

Commémoration de l’abolition de l’esclavage et œuvres variées

L’artiste Évanor Ficadiaire, née en Guadeloupe, présentait ses œuvres naviguant dans des styles très différents, passant ainsi du figuratif à l’abstrait et évoquant des sujets aussi divers que Johnny Hallyday ou les guerriers massaï par exemple. Les peintures évoquent par ailleurs l’esclavage, tout comme des paysages plus locaux, comme les bords de Seine à Melun. L’exposition est à découvrir jusqu’au 12 mai aux horaires d’ouverture du Centre culturel Joseph-Kessel.

Commémoration de l’abolition de l’esclavage : les 10 et 12 mai à Villepinte

La commémoration de l’esclavage se poursuit ce jeudi 10 mai notamment avec trois cérémonies : 18h place Toussaint-Louverture, 18h30 à la Roseraie Victor-Schoelcher, 19h esplanade Aimé-Césaire – Samedi 12 mai : à partir de 14 h dans et autour des Espaces V Roger-Lefort, avec une journée culturelle ponctuée par des animations, un défilé de mode, des spectacles…   Plus de détails.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Petits et grands secrets de Villepintois s’exposent

Inaugurée le 28 octobre, avec en point d’orgue une visite de la ville en petit train, l’exposition Petits et grands secrets de Villepintois vous attend jusqu’au 25 novembre au Centre culturel Joseph-Kessel.

C’est l’histoire sociale des Villepintois qui sera décryptée à travers cette exposition et les 13 panneaux qui la composent. Une découverte inédite du mode de vie des générations qui se sont succédé à Villepinte, entre le XVIe et le XIXe siècle, retracé grâce aux registres paroissiaux et aux actes d’état civil. Le plus ancien remonte d’ailleurs à l’an 1543.

De la naissance au mariage, jusqu’au décès, tous ces documents permettent de mieux comprendre la généalogie en s’appuyant sur des documents d’archives. Un livret jeu sera à disposition pour le jeune public  et des visites individuelles commentées sont possibles sur inscription.

Un dispositif un peu exceptionnel est mis en place pour marquer l’inauguration de cette exposition, le samedi 28 octobre. Après la cérémonie officielle et une première visite à 10h au Centre culturel Joseph-Kessel, deux visites de la ville en petit train sont proposées au grand public, en partenariat avec le CAUE 93. Elles auront lieu à 11h30 et à 14h30 (réservation obligatoire).

Infos pratiques et contact : Service archives documentation : 01 41 52 13 35

En savoir plus